TOOLinux

Le journal du Libre

Linux et le libre dans la presse ce 22 octobre 2004

vendredi 22 octobre 2004

"Cisco étend sa barrière sanitaire autour des PC", peut-on lire sur 01Net.com. Le constructeur passe un accord avec Microsoft, IBM et Computer Associates. Sa technologie de sécurité réseau NAC prend de l’ampleur. Microsoft est un partenaire important pour l’équipementier réseau. Le CTA n’est aujourd’hui disponible que pour Windows. Philippe Cunningham, en charge du business development security de Cisco : « La compatibilité Linux arrivera rapidement. Pour les autres plates-formes, comme PalmOS ou PocketPC, nous laisserons le soin de l’adaptation de CTA aux éditeurs qui en sont responsables. »

Epinglé dans le Monde Informatique, IBM lance un châssis de serveurs lames pour PME. La firme espère ainsi doper les ventes de ses serveurs lames en proposant plusieurs architectures de références, destinées à simplifier la configuration et la commercialisation de ces serveurs. A partir de la fin octobre, IBM proposera aussi des designs de référence ("Business in a Box") optimisés pour des applications spécifiques. Big Blue proposera par exemple des configurations types pour la réalisation de serveurs intranet sous Linux ou Windows (services de partage de fichiers et d’imprimantes, courrier électronique, Web..), pour l’hébergement d’un serveur SAP, pour la constitution d’un cluster Linux ou l’hébergement d’applications serveurs en environnement Terminal Services (Citrix). Enfin, Big Blue proposera une configuration spécifique pour le marché de la bio-informatique. Cette dernière utilisera des lames PowerPC 970 (aussi appelé G5 par Apple) sous Linux.

Le Journal du Net Solutions relaye la création par Red Hat, MySQL et 1&1 d’une campagne contre les brevets logiciels en Europe, information que nous avons publiée hier matin. "Seul un petit groupe de personnes tirerait un quelconque avantage du système des brevets. Et certaines multinationales américaines ont des visées à plus long terme (...). Il s’agit de 450 millions de personnes contre moins de 100 000 mais ces 100 000 là ont une influence disproportionnée. Nous appelons tout le monde - en particulier les webmestres - à soutenir cette campagne. Nous en sommes maintenant au stade décisif de la procédure législative.", indiquait Florian Müller à l’occasion d’un communiqué de presse.

OpenOffice se lève à l’Est. ZDNet publie "Singapour : le ministère de la Défense passe à OpenOffice". Quelque 20.000 postes son concernés. L’intégration d’un OS à base de noyau Linux sur ses PC est également à l’étude. Les promoteurs d’OpenOffice se frottent les mains. Lim Swee Tat, président d’une association locale de promotion des logiciels libres, la Linux User Group of Singapore, a pour sa part assuré qu’il s’agissait de la plus grosse initiative de ce type à Singapour. Côté développeurs, on met en avant les avantages fonctionnels d’OpenOffice. « Le coût n’est pas le seul point fort, OpenOffice, traduit dans de nombreuses langues, est ainsi disponible dans les quatre utilisées à Singapour : l’anglais, le chinois, la malaisien et le tamoul », nous a déclaré Michael Meeks, un développeur OpenOffice.

"Microsoft affiche une croissance de 12% -mais...", affirme Silicon.fr. Le numéro un mondial du logiciel annonce des résultats trimestriels meilleurs que prévus. Ses ventes et son résultat sont en croissance de 12 et 11%, respectivement, par rapport à l’an passé. Pourtant à peine ces bons chiffres publiés, Microsoft a vu sa cote boursière chuter car ses prévisions, pour le trimestre en cours, sont mitigées.
Le résultat net du trimestre écoulé (au 30 septembre) ressort à 2,9 milliards (contre 2,61 l’an passé). Le chiffre d’affaires a cru de 12% à 9,19 milliards.

"Voilà maintenant presque un an que Tuxfamily est en sommeil", peut-on lire sur LinuxFrench, "qu’en est-il du projet d’un nouvel VHFFS et de sa nouvelle équipe ?". Une interview est en ligne, où le jeu peut constituer, au-delà de l’intérêt des propos, à retrouver les références des intervenants.