TOOLinux

Le journal du Libre

Linux et le libre dans la presse ce 28 septembre 2004

mardi 28 septembre 2004

(...) A noter également sur ce blogue l’ouverture de la catégorie "Premiers pas" à l’adresse suivante.

"L’open source professionnel prend ses marques", titre fièrement Silicon France, qui évoque la "vision de la deuxième génération de l’open source, une approche professionnelle avec un modèle économique autonome et rentable". Chef de file pour le magazine en ligne, JBOSS. Et de citer le patron de JBoss Europe, Sacha Labourey : "Nous sommes le vrai open source, celui qui est suffisamment grand et professionnel pour évoluer de manière autonome".

Position idéologique et politique : "la promesse des technologies est celle de la gratuité" selon l’éditorialiste Daniel COHEN, interviewé par François PILET dans les colonnes du magazine en ligne Largeur.com. "Les logiciels libres représentent le renversement d’une théorie économique", confie-t-il. "On pensait jusqu’ici une entreprise qui rémunère ses informaticiens aurait un meilleur rendement que celle qui ne le ferait pas. Mais c’est le contraire qui est en train de se produire : Microsoft paie correctement les informaticiens qu’elle embauche, alors que dans le cas de Linux, des millions de développeurs offrent leurs compétences à la collectivité. On est ici en pleine contradiction avec les théories économiques classiques : les forces productives, non seulement ne sont pas payées, mais renoncent à la propriété de leurs créations".

"Windows ou Linux ? Une étude de faisabilité portant sur la conversion des 15.000 ordinateurs de la ville (Ndlr : de Paris) aux logiciels libres sera communiquée à cette date. La société Nexedi propose déjà de convertir l’ensemble pour moins de 5 millions d’euros". Le sujet est traité par Zone-h.fr dans un article intitulé avec beaucoup d’emphase : "Révolution Linux" à Paris : les élus seront informés le 12 octobre. Extrait : "Une fois le débat ouvert avec les élus, reste encore à savoir comment réaliser ce grand chantier - estimé à quelque 160 millions d’euros sur les années 2004-2007. Déjà quelques voix s’élèvent pour dire que lancer un appel d’offres classique serait particulièrement périlleux, vu que la cagnotte dont dispose Microsoft pour adapter ses prix à la tête du client le placerait "inéxorablement" en tête des candidats". PC INPACT ajoute que "les premiers éléments de réponse arriveront le 12 Octobre, lorsque l’étude sera présentée pour la première devant deux commissions techniques et confrontée à la vingtaine d’élus du conseil municipal de Paris". A lire également l’article qui semble avoir été la source des 2 premiers cités : ""Révolution Linux" à Paris : les élus seront informés le 12 octobre" sur ZDNet.

"Les brevets en Europe, menace pour l’innovation ?", question posée dans le Solutions JDNet de ce mardi. On y évoque un rapport du ministère de l’économie hollandaise rédigé par le cabinet de conseil PricewaterhouseCoopers, lequel recommande à l’Union Européenne d’abaisser les barrières d’entrée sur le marché des TIC et d’encourager l’investissement et la standardisation. 

Le monde des smartphones évolue et PalmSource compte bien se préparer au grand soir avec Cobalt 6.1. Pour Silicon France, "PalmSource doit en Europe se battre contre les leader que sont Symbian (Symbian OS utilisé notamment chez Nokia ou Sony-Ericsson) et Windows Mobile (Microsoft) et dans une moindre mesure Linux. Mais contrairement aux USA où PalmOS est dominant, en Europe, "le marché est encore très ouvert"".