TOOLinux

Le journal du Libre

Linux et le libre dans la presse ce 6 février 2007

mardi 6 février 2007

Une alternative chinoise à l’OLPC (LMI)

  • Le GX-2, conçu par Sichuan Sinomanic Technology LLC, est destiné aux populations rurales de l’Empire du Milieu et censé réduire le fossé numérique séparant les habitants des villes et des campagnes. (...) Pas de mystère en revanche pour le système d’exploitation qui devrait être soit une version Linux, soit FutureAlpha, un OS développé en Chine.

Amarok 1.4.5 et bientôt sous Mac OS X / Windows (Clubic)

  • Aujourd’hui, la nouvelle version 1.4.5 du logiciel permet notamment de profiter d’un module qui est capable de reprendre le téléchargement là où il s’est arrêté sur Magnatune. De nouveaux formats de fichiers sont également proposés en standard pour le téléchargement. Cette version prend également en charge les flux Shoutcast. On parle aussi d’un moteur audio amélioré pour une meilleure qualité de son et de quelques corrections de bugs. Amarok 1.4.5 profite aussi d’une interface légèrement améliorée.

Tendance : Fin prochaine des problèmes de pilotes pour Linux ? (Digital World)

  • Consciente du problème, la communauté des développeurs du noyau Linux veut apporter une solution. Elle propose aux fabricants de développer gratuitement leurs pilotes de périphériques, moyennement un investissement faible : « tout ce dont nous avons besoin, ce sont des spécifications qui décrivent comment votre produit fonctionne, où même l’adresse email d’un ingénieur capable de répondre à nos questions, de temps en temps.

Jean-François Boullier (DSI, Agglomération Périgourdine) : "Nos développements spécifiques sont réalisés sous LAMP"

  • "Sur la partie financière et paie, nous utilisons le progiciel de gestion de GFI Informatique sur un socle Windows/SQL Server. Nous avons fait le choix d’une solution propriétaire car il s’agit d’une brique critique pour nous. Pour le reste, nous faisons beaucoup de développements spécifiques sous plate-forme LAMP [ndlr Linux, Apache, mySQL, PHP]. C’est notamment le cas pour notre intranet collaboratif et pour certains de nos sites Web."

Comparatif et Test des clients de messagerie instantanée Jabber (Génération NT)

  • Avec Jabber, les messages sont cryptés, et ne sont stockés nulle part. Enfin, le réseau est décentralisé, afin de ne dépendre d’aucun serveur central, ce qui a notamment pour effet de rendre le transfert de fichier beaucoup plus rapide, et non filtré (WLM empêche le transfert de certains fichiers, comme les mp3).