TOOLinux

Le journal du Libre

Linux et le libre dans la presse ce 6 octobre 2006

vendredi 6 octobre 2006

"Nokia : leader des Smartphones / PDA", Clubic

    Microsoft peine visiblement à concurrencer Nokia dans son secteur de prédilection des Smartphone pourtant en plein développement. D’après l’institut Gartner prenant en compte les chiffres du premier semestre 2006. Nokia reste en effet le leader actuel du segment des Smartphone et PDA. (...) Pour le reste, si Motorola a presque doublé ses parts de marché grâce au succès rencontré par ses Smartphone sous Linux ou si RIM a également eu un taux de croissance relativement rapide à l’aide de son dernier Smartphone Pearl qui a généré un volume de vente important.

"La version finale de Skype 1.3 pour Linux est disponible", Génération NT.

    Estampillée 1.3.0.53, cette mouture peut-être téléchargée depuis cette page. Aucune nouveauté n’est toutefois à noter par rapport à la version bêta, seuls divers bogues, dont vous trouverez la liste ici, ont été corrigés.

"SGI dope ses clusters des Xeon à double cœur", ITR.

    Ces nouveaux clusters sont pré-installés en usine et adressent des marchés verticaux. A la différence des produits concurrents, les clusters SGI Altix XE sont pré-configurés en usine afin de répondre à des besoins applicatifs métiers. Les clusters SGI Altix XE sont adaptés à la manipulation de grandes quantités de données. (...) 100 % Linux : les clusters SGI Altix XE confirment l’implication de SGI au sein de la communauté Linux. Ils sont livrés en standard avec la version Novell SUSE Entreprise (9 ou 10) ou Red Hat Entreprise Linux 4 accompagné de l’ensemble d’optimisation logiciels SGI ProPack 5.

"OpenSSH version 4.4 fait dans la finesse", LinuxFR

    La nouvelle version 4.4 sortie le 27 septembre 2006 ajoute au serveur sshd une couche de configuration conditionnelle grâce à la primitive "Match". Un des avantages est que l’on peut maintenant faire des réglages, comme la redirection du flux X-Window, en fonction de l’utilisateur et de la machine cliente. Cette fonctionnalité permet finalement d’affiner les réglages possibles, donc de n’autoriser que ce qui est nécessaire aux utilisateurs et par la même, améliorer encore la sécurité du système d’information.

"TIC : une croissance de 6% en 2006", Technaute / Silicon.

    Selon un rapport publié par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), le marché des technologies de l’information et de la communication va augmenter de 6% en 2006. (...) Derrière, l’on retrouve des secteurs plus traditionnels comme les serveurs Linux, le stockage numérique, les PDA (Personnal Digital Assistant), et bien entendu les ordinateurs portables.

    Pour autant, les analystes de l’OCDE ne croient pas aux spéculations actuelles autour d’un retour à la croissance observée dans les années 90 flirtant avec les 20% et 30%.


"Antivirus et système d’exploitation : une cohabitation en quête d’équilibre", JDNet

    Pour mieux lutter contre les programmes malveillants, les antivirus ont étendu leur couverture à toutes les couches des systèmes d’exploitation. Une approche remise en question par la sécurisation croissante des OS (...) Sur Linux, des programmes tiers effectuent l’intermédiaire entre le système d’exploitation et les produits de sécurité. "Pour de l’interception de fichiers au niveau système ou du contrôle d’intégrité de poste, nous travaillons avec des produits comme Dazuko. Pour scanner la messagerie Sendmail ou Postfix, il s’agit d’Amalys", détaille Eugénio Correnti, directeur technique chez F-Secure.

"Droits de diffusion : les webradios au pied du mur", ZDNet.

    Le couperet est tombé pour les webradios associatives. La Société civile des producteurs leur demande de se mettre en règle avec les ayants droit. Elles devront payer au moins 150 euros par mois pour continuer à diffuser de la musique sur le Net. (...) « Voilà, cela devait arriver un jour », s’alarme sur le site Webradio-news l’un des responsables de 404NotFound, une webradio associative qui a développé le logiciel libre Mediabox404, pour gérer soi-même la programmation et la diffusion d’une radio sur internet depuis un serveur GNU/Linux. « Il apparaît qu’un contrat de base de 3.000 euros par an va être proposé aux webradios », confie le porte-parole de 404NotFound.