TOOLinux

Le journal du Libre

Linux et le libre pour les députés français : la réaction de l’APRIL

jeudi 23 novembre 2006

Le communiqué indique que « l’étude a montré que les solutions libres
offrent désormais des fonctionnalités adaptées aux besoins des députés
et permettront de réaliser de substantielles économies en dépit de
certains coûts de mise en oeuvre et de formation. »

« Après le bug législatif DADVSI aux conséquences désastreuses [2], nous
avions pu nous réjouir que le principe d’une politique publique de
promotion de l’interopérabilité, des standards ouverts et du logiciel
libre soit acté dans un rapport remis au Premier ministre [3]. La dotation
en logiciels libres des postes des députés illustre une nouvelle fois
les qualités de ces logiciels, permettant à l’Assemblée Nationale
d’avoir une meilleure maîtrise sur ces équipements, sans dépendance
vis-à-vis d’une entreprise donnée, avec une meilleure utilisation de
l’argent public. » déclare Benoît Sibaud, président de l’APRIL.

Références :