TOOLinux

Le journal du Libre

MandrakeSoft entre en Bourse sur le Marché Libre d’Euronext

jeudi 19 juillet 2001

[NDLR : Le texte qui suit est un communqiué de presse. Il m’émane donc pas de la rédaction de TOOLINUX.com]

Paris, le 19 juillet 2001 - MandrakeSoft, un des principaux acteurs mondiaux sur les marchés en forte croissance du système d’exploitation Linux et des logiciels Open Source, entre en Bourse sur le Marché Libre d’Euronext Paris à compter du 30 juillet 2001. Cette introduction vise à financer le développement de la société.

Fondée en 1998, la société MandrakeSoft compte aujourd’hui plus de 100 salariés et dispose de bureaux en France, aux Etats-Unis, au Canada, au Royaume-Uni et en Allemagne.

En moins de trois ans, MandrakeSoft est devenu un acteur de référence du monde Linux, ce qui se traduit par :

- Un système d’exploitation reconnu pour sa facilité d’utilisation et son caractère innovant ;

- Une offre en phase avec les attentes du marché, couvrant l’ensemble des besoins clients : systèmes d’exploitation vendus sous la forme de boîtes logicielles ou pré-installés sur les machines des constructeurs informatiques ; large gamme de services professionnels off-line et on-line ;

- Une part de marché mondiale et une base de clients très significatives avec plus de 1,7 million d’utilisateurs Mandrake Linux dont des milliers d’entreprises.

Selon PC Data, MandrakeSoft est numéro un des ventes au détail de produits Linux aux Etats-Unis avec 33,9 % du marché au premier trimestre 2001.
Disponible dans plus de 40 langues, la solution Mandrake Linux est actuellement la plus internationale avec des utilisateurs répartis dans près de 100 pays.

« Par son adhésion totale à la philosophie Open Source, et en tant qu’animateur de projets et fédérateur de compétences, MandrakeSoft fait bénéficier tous les utilisateurs des innovations apportées par l’ensemble de la communauté », témoigne Jacques Le Marois, PDG de la société.

MandrakeSoft bâtit sa stratégie de développement autour de son importante base d’utilisateurs dans l’objectif d’accroître très sensiblement ses revenus et sa rentabilité.

« Cela fait longtemps que nos utilisateurs et nos contributeurs souhaitent devenir actionnaires de MandrakeSoft, ajoute Jacques Le Marois. La cotation sur un marché boursier permet de satisfaire leur demande. »

Plusieurs leviers de développement vont contribuer à la croissance de MandrakeSoft :

- L’élargissement de l’offre MandrakeSoft avec la vente de nouvelles solutions d’infrastructures (logiciels pare-feu, serveurs Extranet, solutions de cluster...) à destination des entreprises ;

- L’accroissement des canaux de distribution indirects à l’international et le développement des ventes directes de produits sur le site Internet ;

- Le développement, en association avec des partenaires, de l’offre de services traditionnels (formation, support technique et consulting) auprès des entreprises ;

- L’exploitation de nouveaux services en ligne, avec notamment l’ouverture d’une place d’échange de produits et services dédiés aux technologies de l’information Open Source et le développement de l’offre de e-support (support en ligne).

L’inscription de MandrakeSoft au Marché Libre d’Euronext Paris s’intègre dans cette stratégie. Elle vise à financer le développement de la société et à asseoir sa notoriété.

Le nombre de titres émis est de 688.480, auxquels s’ajoutent 103.272 actions maximum dans le cadre d’une option de surallocation, ce qui correspond à 22,63% du capital post-IPO.

La diffusion des titres s’effectue sous forme de Placement (60 %) et d’Offre à Prix Ferme (40%).

Le prix de l’action est de 6,2 Euros.

Le Placement et l’Offre à Prix Ferme débutent le 19 juillet 2001 et clôturent le 27 juillet 2001 au soir.

MandrakeSoft sera donc inscrite au Marché Libre à compter du 30 juillet 2001.

MandrakeSoft pourrait à terme envisager de s’introduire sur un marché réglementé.

Le prospectus simplifié a reçu de la Commission des Opérations de Bourse le visa n° 01-972 en date du 18 juillet 2001 accompagné de l’avertissement suivant :

« La Commission des Opérations de bourse attire l’attention du public sur les éléments suivants :

- Le contentieux avec le groupe Hearst quant à l’utilisation aux Etats-Unis des marques et des noms de domaine internet comportant le mot Mandrake n’est pas résolu à ce jour. Les parties ont convenu de revenir devant le juge de conciliation américain pour poser les bases d’un accord. MANDRAKESOFT estime être en mesure de poursuivre son activité même dans l’hypothèse d’un arrêt de l’utilisation des noms et marques Mandrake.

Ces points sont développés aux 4.9. et 4.10 du présent prospectus. Les commissaires aux comptes formulent une observation dans leur attestation sur l’information donnée dans l’annexe aux comptes semestriels consolidés clos au 31 mars 2001 sur le litige avec la société Hearst concernant la marque Mandrake ;

- Depuis sa création en novembre 1998 la société a enregistré des pertes. Le montant cumulé des résultats d’exploitation déficitaires des comptes consolidés entre le 30 septembre 1999 et le 31 mars 2001 s’est élevé à 13,7 MEuros soit environ trois fois le montant du chiffre d’affaires sur la période. Malgré une forte progression prévue de son chiffre d’affaires, MANDRAKESOFT n’envisage un bénéfice qu’au terme de l’exercice clos au 30 juin 2003 ;

- Dans leur attestation sur le prospectus les commissaires aux comptes formulent les observations suivantes concernant les prévisions : « Ces prévisions intègrent : une progression du chiffre d’affaires qu’il nous est difficile d’apprécier en raison d’une activité sur les marchés naissants ; des besoins de financement prenant en compte la bonne fin de l’augmentation de capital résultant de l’admission des actions au marché libre. Les données prévisionnelles constituant par nature un caractère incertain, les réalisations diffèreront, parfois de manière significative, des informations présentées. En particulier si le financement résultant de l’augmentation de capital n’était pas obtenu, et en l’absence d’autres sources de financement, la continuité d’exploitation pourrait être compromise » ;

- 70% du chiffre d’affaires de l’exercice 1999/2000 et 51% du chiffre d’affaires de l’exercice du premier semestre 2000/2001 sont réalisés avec le grossiste Macmillan, essentiellement sur le marché nord-américain, dans le cadre d’un contrat de partenariat ;

- Les titres faisant l’objet de la présente opération ne seront pas admis aux négociations sur un marché réglementé et ne bénéficieront donc pas des garanties correspondantes ;

- En cas de non réalisation de l’augmentation de capital de 4.268.576 Euros l’opération serait annulée et les ordres devraient être réitérés ;

- L’émission des actions nouvelles ne fait pas l’objet d’une garantie de bonne fin par les établissements introducteurs telle que décrite à l’article L 225-145 du Code de Commerce. En conséquence, d’une part, l’opération serait annulée et les ordres devraient être réitérés si la totalité de l’augmentation de capital d’un montant de 4.268.576 Euros n’était pas réalisée, d’autre part les négociations sur les actions nouvelles interviendront postérieurement à l’émission du certificat du dépositaire soit donc après le règlement-livraison ».

Ce prospectus est disponible auprès de MandrakeSoft et de KBC Securities France.

Pour plus d’informations : http://www.mandrakesoft.com/company/investors/ipo

Les partenaires de l’opération :

Introducteur et Teneur de Marché

KBC Securities France

Conseil Europe Offering

Communication financière

ACTUS Finance & Communication


Contacts Presse

MandrakeSoft

Mathilde Kraskovetz

Tél : (33) 01 40 41 00 41

Fax : (33) 01 40 41 92 00

EMail : mathilde@mandrakesoft.com

Jacques LE MAROIS

Président Directeur Général

ACTUS Finance & Communication

Olivia COMELLI

Relations Presse

Laurence KIPFER

Relations Analystes-Investisseurs

Tél. : 01 53 67 36 36