TOOLinux

Le journal du Libre

Microsoft et Novell veulent l’interopérabilité entre Windows et Linux

lundi 6 novembre 2006

(Communiqué) Microsoft et Novell ont annoncé plusieurs accords importants de collaboration commerciale et technique visant à bâtir, commercialiser et prendre en charge une série de nouvelles solutions afin de permettre aux produits Novell et Microsoft de mieux fonctionner ensemble. Les deux éditeurs ont également rendu public un accord visant à fournir mutuellement à leurs clients la couverture des brevets de leurs produits respectifs. Ces accords seront effectifs, au minimum, jusqu’en 2012. Selon ce nouveau modèle, les clients se verront offrir un éventail de choix et une souplesse sans précédents grâce à une interopérabilité et une facilité de gestion améliorées entre Windows et Linux.

<< D’aucuns pensaient que cela était impossible. Il s’agit d’un nouveau modèle et d’une véritable évolution dans notre relation. Nous pensons que nos clients en percevront rapidement l’intérêt car cette nouvelle orientation apporte une valeur pratique en rapprochant deux des investissements les plus importants en termes de plates-formes >> déclare Steve Ballmer, PDG de Microsoft. << Nous nous réjouissons de travailler avec Novell, dont la puissance repose notamment sur son héritage en tant qu’éditeur de sources mixtes. La résolution des problèmes de brevets nous permet de nous concentrer sur la virtualisation et la gestion des services web afin de créer de nouvelles opportunités pour nos deux sociétés et pour nos clients. >>

En vertu de cet accord, Novell prend clairement la tête parmi les éditeurs de plates-formes Linux et de logiciels Open Source en matière d’interopérabilité pour les environnements de sources mixtes. Ainsi, Microsoft recommandera officiellement SUSE Linux Enterprise pour les clients souhaitant des solutions Windows et Linux. Par ailleurs, Microsoft distribuera des coupons pour la maintenance et le support de SUSE Linux Enterprise Server, afin que les clients puissent bénéficier de l’utilisation d’une version interopérable de Linux avec la couverture des brevets, et de la collaboration entre les deux éditeurs.

<< Trop souvent, les sociétés technologiques demandent à leurs clients de s’adapter à elles. Aujourd’hui, nous nous adaptons à nos clients >> souligne Ron Hovsepian, PDG de Novell. << Microsoft et Novell permettent à leurs clients de profiter de leurs produits respectifs lorsque cela correspond à l’infrastructure d’entreprise de ces derniers. Nous partageons la conviction que ces accords commerciaux et de propriété intellectuelle nous aident à proposer le plus haut niveau possible d’interopérabilité avec l’assurance que les deux éditeurs soutiennent ces solutions. >>

Les deux groupes créeront un centre de recherche conjoint où les experts Microsoft et Novell concevront et testeront de nouvelles solutions logicielles. Ils travailleront avec les clients et la communauté logicielle afin de bâtir et de prendre en charge ces technologies. L’accord entre Microsoft et Novell couvre trois domaines techniques qui apporte une forte valeur et un choix élargi sur le marché :

  • — Virtualisation. La virtualisation est une des tendances les plus importantes du secteur. Les clients font savoir à Microsoft que la virtualisation est un des moyens dont ils disposent pour consolider et gérer plus facilement la croissance rapide de la charge des serveurs et leur vaste palette d’applications serveur. Microsoft et Novell développeront ensemble un offre de virtualisation incontournable pour Linux et Windows.
  • — Services web pour la gestion des serveurs physiques et virtuels. Les services web et les architectures orientées services continuent d’être une des principales voies empruntées par les sociétés logicielles pour apporter plus de valeur à leurs clients. Microsoft et Novell lanceront un projet afin de permettre aux clients de plus facilement gérer des environnements mixtes Windows et SUSE Linux Enterprise, et fédérer Microsoft Active Directory(R) et Novell eDirectory.
  • — Compatibilité des formats de documents. Microsoft et Novell ont étudié
    en détails les moyens d’améliorer l’interopérabilité entre les
    applications de bureautique. Les deux éditeurs vont désormais
    collaborer pour apporter aux utilisateurs d’OpenOffice et du système
    Microsoft Office des moyens de mieux partager leurs documents. Ils
    mettront également à leur disposition des convertisseurs afin
    d’améliorer l’interopérabilité entre les formats Open XML et
    OpenDocument.

    << Grâce à cette collaboration, nos clients seront maintenant en mesure d’exécuter une version virtualisée de Linux sous Windows ou une version virtualisée de Windows sous Linux >> souligne Jeff Jaffe, Vice-président exécutif et Directeur technique de Novell. << Les clients nous demandent sans cesse comment consolider leurs serveurs dotés de systèmes d’exploitation multiples par le biais de la virtualisation. En travaillant ensemble, Novell et Microsoft permettent aux clients de choisir le système d’exploitation qui correspond le mieux à leurs besoins applicatifs et commerciaux. >>

    Suite à l’accord de coopération portant sur les brevets, Microsoft et Novell peuvent garantir aux clients qu’ils sont protégés des plaintes pour violation de brevet. Ils ont ainsi l’assurance que les technologies qu’ils utilisent et qu’ils déploient dans leurs environnements respectent les brevets des deux sociétés.

    Dans le cadre de cet accord, Microsoft s’engage formellement à ne pas faire valoir ses droits de propriété intellectuelle contre des clients ayant fait l’acquisition de SUSE Linux Enterprise Server ou de tout autre produit couvert auprès de Novell et Novell procèdera de même envers les clients ayant acheté des licences de Windows ou de tout autre produit Microsoft couvert.

    << Les deux sociétés doivent faire preuve de créativité à l’heure de concevoir une passerelle en matière de propriété intellectuelle entre les deux mondes des logiciels open source et des logiciels propriétaires >> explique Brad Smith, Vice-président senior et Conseiller juridique of Microsoft. << Cette passerelle se fonde sur le respect des innovations de chaque groupe et de la communauté Open Source ainsi que sur une passion pour les solutions que nous proposons ensemble à nos clients. >>

    Microsoft et Novell ont annoncé une nouvelle alliance lors d’un événement auquel participaient de nombreux clients et partenaires.

    << Nous félicitons Novell et Microsoft pour leurs efforts visant à proposer l’interopérabilité entre Windows et Linux >> explique Paul Otellini, PDG d’Intel Corporation. << Les client recherchent des solutions répondant à leurs besoins individuels et des niveaux d’interopérabilité logicielle plus élevés afin de leur permettre d’effectuer plus facilement les meilleurs choix. >>

    << Windows et Linux sont des systèmes extrêmement importants pour nos clients et pour le secteur. Ils sont tous deux pris en charge par AMD >> déclare Hector Ruiz, PDG d’Advanced Micro Devices. << Cet accord liant Novell et Microsoft aide les clients à établir une passerelle entre ces deux plates-formes, en leur offrant une plus grande souplesse dans la recherche de la solution correspondant le mieux à leurs besoins. Il s’agit de l’exemple significatif de deux éditeurs travaillant ensemble afin d’éliminer la complexité pour nos clients. >>

    << Cette collaboration technologique et commerciale crée un modèle permettant à Microsoft et à Novell de développer de nouvelles solutions grâce auxquelles les logiciels Open Source et propriétaires peuvent mieux fonctionner ensemble dans un environnement de sources mixtes >> déclare Shane Robison, Vice-présidente exécutive et Directrice en charge de la technologie et de la stratégie chez HP. << Nous applaudissons ces deux groupes pour avoir entrepris la tâche colossale consistant à établir une passerelle entre Windows et Linux. >>

    << IBM encourage un soutien plus prononcé du secteur en faveur de solutions de sources mixtes encourageant les standards ouverts >> affirme Steve Mills, Vice-président senior exécutif du groupe pour IBM Software. << L’appui de Microsoft pour l’interopérabilité avec le format standard OpenDocument est bienvenu. Les documents OpenDocument offrent un choix aux clients et aident à libérer la vaste créativité sectorielle, en offrant l’accès à une nouvelle génération d’applications innovantes. Nous continuons à penser que l’interopérabilité et la liberté de choix sont des valeurs essentielles réclamées à juste titre par les clients. >>

    << Nous sommes ravis de voir que Novell et Microsoft se sont unis pour répondre aux besoins des clients possédant des environnements logiciels hétérogènes >> souligne Kevin Kettler, Directeur technique de Dell Inc. << En tant que leader du secteur informatique, nous sommes heureux de constater les investissements technologiques réalisés par les deux éditeurs en matière de virtualisation et d’interopérabilité suite à cet accord. >>

    << SAP est le premier éditeur d’applications d’entreprise à exécuter ses applications sous Linux, alors que ses déploiements sous Windows sont plus répandus que pour toute autre plate-forme >> déclare Shai Agassi, Président du groupe Produits et technologies de SAP. << L’annonce d’aujourd’hui signifie que nos clients peuvent désormais choisir leur système d’exploitation favori pour chaque composant de leur système SAP avec la garantie d’une interopérabilité poussée entre les systèmes et d’une prise en charge de la part de SAP, de Novell et de Microsoft. Ces deux éditeurs sont des partenaires SAP solides. >>

    << Un des principaux défis des gouvernements est l’interopérabilité informatique >> explique Thomas Jarrett, Secrétaire du Département technologique et Directeur technique de l’Etat du Delaware. << Nous soutenons Microsoft et Novell dans leur collaboration et leurs efforts visant à établir des passerelles dans le domaine de l’interopérabilité, aidant ainsi l’administration à mieux servir ses clients, la communauté des affaires et ses administrés. >>

    Des responsables Novell ont indiqué qu’une des priorités dans la négociation d’un accord avec Microsoft consistait à s’assurer que l’accord allait dans le bon sens pour la communauté Open Source. Dans le cadre de cet accord, Novell et Microsoft annoncent trois engagements importants. Pour commencer, Microsoft travaillera avec Novell et contribuera activement à plusieurs projets logiciels en Open Source, notamment des projets axés sur la gestion des formats de fichier Office et des services web. Ensuite, Microsoft ne fera pas valoir ses brevets à l’encontre d’individus développant des produits non commerciaux en Open Source. Enfin, Microsoft s’engage à ne pas protéger ses brevets contre des personnes participant au projet OpenSUSE.org et dont le code est inclus dans la plate-forme SUSE Linux Enterprise, notamment SUSE Linux Enterprise Server et SUSE Linux Enterprise Desktop.

    << L’annonce réalisée aujourd’hui par Microsoft et Novell marque un pas important pour l’adoption de Linux >> confirme Stuart Cohen, PDG de Open Source Development Labs. << En choisissant la voie de la concurrence collaborative, Microsoft reconnaît le rôle critique que joue actuellement l’Open Source dans l’infrastructure informatique des entreprises. Nous apprécions le rôle de Novell visant à construire une passerelle entre Microsoft et la communauté Open Source. Nous nous réjouissons de la coopération entre les deux éditeurs afin de réduire la menace de poursuites pour violation de brevet qui pèse sur les développeurs et les clients. Tout ceci est bon pour la confiance des clients en Linux, pour la communauté Open Source et pour l’écosystème informatique en général. >>

    Comme c’est le cas pour de nombreuses transactions commerciales, les conditions financières de l’accord ne sont pas rendues publiques pour le moment.

    Selon les termes de l’accord de collaboration technique, les sociétés créeront un centre de recherche commun et concevront des nouvelles solutions logicielles de virtualisation, de gestion et de compatibilité des formats de documents. Les marchés potentiels sont immenses. IDC évalue le marché global des logiciels de machines virtuelles à plus 1,8 milliards USD d’ici 2009 et celui des logiciels de gestion de systèmes distribués à environ 10,2 milliards USD d’ici 2010. Les deux groupes considèrent que les investissements en matière d’interopérabilité rendront leurs produits respectifs plus attractifs pour les clients.

    En vertu de l’accord de coopération en matière de brevets, les deux groupes effectueront des versements en amont en échange d’une décharge de toute responsabilité potentielle suite à l’utilisation d’éléments de propriété intellectuelle respectifs, avec un solde positif en faveur de Novell étant donné le volume applicable plus élevé des ventes de produits Microsoft. Novell effectuera également des paiements de redevance représentant un pourcentage de son chiffre d’affaires sur les produits Open Source.

    En vertu de l’accord de coopération commerciale, les deux sociétés entreprendront diverses actions conjointes de promotion en faveur de l’adoption des technologies qui font l’objet de leur collaboration. Par ailleurs, Microsoft fera l’acquisition auprès de Novell d’un certain nombre de coupons, qui donnent droit à leur détenteur à un abonnement d’un an au service de maintenance et de mise à jour de SUSE Linux Enterprise Server. Microsoft mettra environ 70 000 coupons à disposition des clients, annuellement, pour des services de support prioritaire et standard. Ainsi, Microsoft permet aux entreprises de bénéficier de l’utilisation des nouvelles solutions logicielles développées au moyen d’un effort de recherche commun et d’une version de Linux libre de tout problème de propriété intellectuelle vis-à-vis de Microsoft.

    Les parties évaluent actuellement le traitement comptable à donner aux accords et fourniront les informations nécessaires lors du dépôt de dossier auprès de la SEC.