TOOLinux

Le journal du Libre

Microsoft, l’Éducation nationale et les solutions ouvertes

lundi 1er février 2016

Un collectif s’est créé autour de ce sujet afin de déposer un recours, voire même une plainte, pour tenter de faire annuler ce partenariat.

Déjà, certaines associations du libre, dont l’April, s’étaient indignées de celui-ci. Mais cette fois, les choses vont aller plus loin avec un risque de plainte au pénal. Le collectif formé par le Conseil national du logiciel libre, et les associations La Mouette et Ploss-RA se nomme EduNathon et il conteste la validité juridique de cet accord, ce qui pourrait pourrait conduire à une plainte contre la ministre de l’Education.

« Bien que cet accord soit qualifié de « partenariat », la nature des prestations proposées par Microsoft France au sein de celui-ci conduisent à penser qu’il aurait en réalité dû être qualifié de marché public, et qu’il aurait du être conclu à l’issue de la procédure normale relevant du Code des marchés publics », expliquent les avocats du collectif.

Liens :

- Communiqué de l’April dénonçant cet accord
- Communiqué des membres d’Edunathon sur le site du CNLL