TOOLinux

Le journal du Libre

Mozilla : l’heure du jeu vidéo via le navigateur web a sonné !

jeudi 20 mars 2014

L’an dernier, Mozilla avait présenté asm.js, une version optimisée de JavaScript permettant aux développeurs de porter des jeux développés en C ou C++ sur le Web et ainsi atteindre des vitesses quasi natives.

Cette année, Mozilla a voulu collaborer avec des grands noms du gaming.

Ainsi, Mozilla et Unity annoncent de nouveaux outils de déploiement permettant de porter des jeux développés par Unity sur le Web sans plugins. Cela est rendu possible grâce aux technologies développées par Mozilla telles que WebGL, une bibliothèque graphique Web, et asm.js, sous-ensemble boosté de JavaScript.

L’add-on WebGL d’Unity sera disponible avec la distribution d’Unity 5.0 cette année encore.

Démonstration

On apprend également qu’Unity va supporter nativement... BlackBerry 10.

Epic Games et Mozilla portent Unreal Engine 4 sur le Web et offrent un aperçu des démos de Soul and Swing Ninja, jeu développé par Epic et fonctionnant sous Firefox à des vitesses quasi natives grâce aux optimisations asm.js

Nouveaux outils de développement basés sur le Web

Les outils de développement de jeux basés sur les technologies Web émergent comme une nouvelle façon d’aider les développeurs à construire des jeux en HTML 5. Ciblant les développeurs centrés sur le Web et préférant la facilité d’utilisation du développement via JavaScript, ces outils utilisent souvent asm.js.

Cette semaine, Goo Technologies présente sa propre plate-forme de gaming sur le stand de Mozilla au GDC. Goo Engine est un moteur de gaming 3D JavaScript entièrement basé sur WebGL/HTML 5, surplombé par Goo Create, un outil d’édition visuelle.