TOOLinux

Le journal du Libre

Mozilla veut des jeux natifs sur le Web

jeudi 5 mars 2015

À cette occasion, Mozilla entend concrétiser son « ambition d’enrichir le Web avec des jeux hautes performances, sans plugin ». Pour cela, par exemple, Unity Technologies va inclure une prévisualisation de leur outil d’export WebGL dans le cadre du lancement de Unity 5, disponible aujourd’hui. Epic Games a ajouté un outil d’exportation HTML5 en version beta dans le cadre de la mise à jour régulière de ses moteurs.

Cela signifie que les développeurs de jeux exploitant les capacités de ces solutions ont maintenant la possibilité de « proposer leurs créations utilisables directement avec les technologies natives du Web ».

Quels sont les changements à anticiper ?

La stratégie des éditeurs de navigateurs évolue pour réduire leur dépendance aux plugins manipulant ou fournissant du contenu. Chrome a par exemple pour projet l’abandon complet de la pris en charge de NPAPI.

Les développeurs tels que King, Humble Bundle, Game Insider et Zynga utilisent Emscripten pour déployer leurs jeux C et C++ sur le Web. Disney a lancé “Where’s My Water” sur FirefoxOS, qui a été porté en utilisant la même technologie.

Emscripten permet aux développeurs de faire une compilation des jeux vers asm.js, un sous-ensemble de JavaScript qui permet d’approcher une vitesse d’exécution qui aurait été obtenue par du code C ou C++ natif. Cependant, cette approche pour le développement et la distribution présente une certaine complexité et la plupart des entreprises citées utilisent des moteurs développés en interne pour atteindre leurs objectifs. Jusqu’à maintenant, ce fonctionnement a privé la majorité des développeurs des possibilités de déploiement sur le Web.

Une technologie qui gagne du terrain

Les standards Web de base sont de mieux en mieux pris en charge par les navigateurs. WebGL s’étend maintenant à tous les navigateurs modernes, à la fois sur PC et sur mobiles. Tous les navigateurs sont optimisés pour accepter le code basé sur asm.js.

Firefox et Internet Explorer se sont même engagés à réaliser des optimisations avancées.

Jeux JavaScript écrits à la main : peut-on voir la différence ?

Au GDC, Mozilla présente quelques exemples exceptionnels de code HTML5 utilisant du JavaScript écrit à la main. Une démonstration d’un produit baptisé Tanx, développé par PlayCanvas, sera disponible sur le stand Firefox. Ce produit fonctionne sur différentes plates-formes PC et mobiles. Il peut même être lancé via un iOS WebView, à partir de Twitter. Il inclut la prise en charge des manettes et des systèmes multijoueurs. Mozilla va intégrer The Marvelous Miss Take par les studios Wonderstruck et Turbulenz.

Ce titre sortira sur Firefox Marketplace et Steam dès aujourd’hui. Pour la distribution sur Steam, l’application HTML5 prend la forme d’une application native mais il serait bien difficile de s’en rendre compte.

Cette année, le stand de Mozilla accueille des technologies comme WebGL 2 et WebVR, ainsi que des outils de développement améliorés pour les développeurs, qu’ils s’intéressent aux jeux ou au Web. Ces outils seront présentés dans la version 64 bits de Firefox Developer Edition. Mozilla va permettre l’exploitation des instructions SIMD et le support expérimental par tâche. Les développeurs sont invités à tester ces technologies, maintenant disponibles sur Firefox Nightly.