TOOLinux

Le journal du Libre

N’oubliez pas la philosophie du libre !

mardi 12 décembre 2000

La mobilisation de Zelig pour les logiciels libres

Zelig lance un appel sur le site de l’APRIL pour ne pas oublier l’aspect philosophique de la révolution des logiciels libres.

Le succès actuel des logiciels libres et la multiplication des sociétés qui proposent des services autour du libre ne doit pas occulter la philosophie qui a conduit à cette véritable révolution.

Aujourd’hui le succès économique gomme le principal : les logiciels libres ne doivent en aucun cas être accaparés par des sociétés privées. L’amalgame entre Open Source et logiciel libre contribue à rendre la situation floue.

Avec la tolérance puis une reconnaissance légale possible des infractions répétées de l’Office Européen des Brevets, il devient urgent de s’interroger sur la valeur que nous accordons à nos droits, à notre liberté. Accepter l’évolution vers le tout propriétaire sans broncher nous rend complice de l’inertie générale.

La créativité rendue possible par le modèle culturel et philosophique des logiciels libre s’efface devant la puissante machine du libéralisme à tout va.

Quelle sera notre avenir quand les logiciels libres, les méthodes éducatives, le vivant seront devenus propriétaires, brevetés ?

Liens :

- L’appel de Zelig sur le site de l’APRIL

- Le programme de ZeligConf les 15, 16 et17 decembre

- L’interview de Roberto Di Cosmo sur les brevets logiciels