TOOLinux

Le journal du Libre

Noyau Linux, une contribution accrue du secteur des terminaux mobiles

lundi 6 décembre 2010

Amateurs de chiffres vous allez être servis :

  • Ce sont, environ 1,5 millions de lignes qui ont été ajoutées, au noyau depuis le dernier rapport. Ceci représenterait environ 9058 lignes ajoutées, 4495 supprimées et 1978 modifiées chaque jour week-end et vacances comprises.
  • Le nombre de jours moyens qui sépare deux versions est d’environ 80.
  • Entre la version 2.6.11 et la 2.6.35 il y a eu en moyenne 4,02 modifications appliquées par heure.
  • La version 2.6.11 comptait 6 624 076 lignes de codes. Il y en a désormais 13 468 253 dans la 2.6.35

On note cependant un ralentissement depuis le noyau 2.6.30 qui avait établie le record du nombre de modifications pour une version soit 11 989. Celui s’expliquerait par la finalisation de projets importants comme l’intégration du système de fichier ext4 au noyau.

Mais qui fait tout ce travail ?

De 389 développeurs recensés pour la 2.6.11 en 2005, le chiffre est passé à 1187 aujourd’hui. Un chiffre en hausse de plus en plus rapide puisque le nombre a doublé depuis ces trois dernières années. Cependant, malgré ce chiffre important, c’est un petit nombre d’entre eux qui fait la majorité du travail. Lors de chaque cycle de développement, approximativement un tiers des développeurs contribue à hauteur d’un patch.

En plus de cinq ans, le top 10 des développeurs a contribué à 10% du total des changements et le top 30 à 22%. A noter que Linux Torvald n’apparaît pas dans la liste du top 30. Ce qui est assez logique et se constaterait aussi pour d’autres développeurs “senior”. Ils passent en effet davantage de temps à revoir les contributions ou à gérer les modifications. Leur participation ne peut pas se quantifier uniquement en ligne de code produite.

Qui sponsorise le projet ?

Nous allons voir ici quelles sont les entreprises qui apportent leur soutien au projet. Il est évalué en fonction de l’activité des développeurs qui leur sont rattachés. Le top 10 des contributeurs représente environ 70% des apports au noyau. Voici ce classement :

  1. “Aucune” – 35 663 changements – 18,9%
  2. Red Hat – 23 356 changements – 12,4%
  3. Novell – 13 120 changements – 7%
  4. IBM – 13 026 changements – 6,9%
  5. “Inconnu” – 12 060 changements – 6,4%
  6. Intel – 11 028 changements – 5,8%
  7. Consultants – 4 817 changements – 2,6%
  8. Oracle – 4 367 changements – 2,3%
  9. Renesas Technology – 2 621 changements – 1,4%
  10. The Linux Foundation – 2 488 changements – 1,3%

Le premier d’entre eux est représenté par la société “Aucune”. Il s’agit de tous les développeurs n’appartenant pas à une société. Une autre catégorie apparaît dans ce classement, c’est celles des inconnus, ceux pour lesquels il n’a pas été possible de déterminer l’entreprise.

Cette liste en forme de <a
href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Longue_tra%C3%AEne">longue traîne est constituée au final par plus de 500 entreprises responsables d’une grande partie des modifications du noyau.

Les changements les plus notables dans ce classement sont la participation accrue de sociétés comme Nokia, AMD, Texas Instruments et Samsung. Un signe de l’utilisation grandissante de Linux dans le marché des terminaux mobiles.

Philippe SCOFFONI