TOOLinux

Le journal du Libre

Opera fait une sortie remarquée sous Linux

mercredi 5 mai 2010

Opera est désormais mieux intégré à GNOME et KDE, les deux principaux environnements graphiques des systèmes Linux. Le navigateur supporte d’ailleurs les thèmes pour mieux se fondre dans l’interface. La plupart des distributions sont compatibles.

Un nouvel accord de licence d’utilisation d’Opera 10.53 beta pour Linux permettra au navigateur d’être proposé dans les différents dépôts des principales distributions Linux et de FreeBSD.

Parmi les nouveautés, l’introduction du moteur JavaScript Carakan et de la bibliothèque graphique Vega. Le chargement de certaines pages serait jusqu’à 8 fois plus rapide selon l’éditeur. Les indispensables supports de HTML5, CSS2.1 et CSS3 sont assurés.

Outre cela, signalons la navigation privée, le zoom, l’utilisation des widgets comme des petites applications accessibles en dehors du navigateur et la fin de la dépendance obligatoire aux bibliothèques Qt. L’interface utilisateur s’intègre désormais avec GNOME/Gtk ou KDE en fonction de l’installation de l’utilisateur. Si vous surfez avec une connexion bas débit, vous pouvez activer la compression en utilisant le mode "Turbo", emprunté à Opera Mini.

Lien : Opera for Linux and FreeBSD