TOOLinux

Le journal du Libre

PalmOS porté sous Linux pour les mobiles de nouvelle génération

vendredi 10 décembre 2004

La nouvelle est officielle : 22 millions de dollars ont été offerts à China Mobile Soft pour son acquisition par PalmSource.

Effet à court terme : une place de choix sur le très juteux marché chinois et le "clonage sous Linux" du PalmOS actuel : concrètement, une évolution vers une couche de logiciels destinée à un noyau Linux (de type embarqué).

Le rachat de BeOS il y a 3 ans par l’éditeur laissait présager un passage radical au multimédia, point faible des versions antérieures du système des PalmPilot. La concrétisation de cette stratégie arrive à terme : BeOS a permis à PalmSource de développer la version 6 de son OS. Cette version équipera les nouveaux terminaux PDA de Palm Computing dès la fin de l’année.

Désormais, les constructeurs auront le choix. PalmOS dans sa version PalmSource ou PalmOS dans sa version Linux (principalement destinée aux marchés asiatiques : rappelons que Linux a été choisi, aux côtés de Symbian, comme plateforme de choix par DoCoMo pour ses terminaux mobiles de 3e et 4e génération).

Concrètement, la compagnie chinoise aura pour mission le portage sous Linux de la logithèque PalmOS. Le paquetage sera alors ensuite vendu directement aux constructeurs de téléphones cellulaires. Des solutions complètes seront offertes par l’éditeur aux constructeurs, "clé en main", basées sur sa plateforme embarquée mLinux et les logiciels "Palm".

Pour l’utilisateur, peu de changement en perspective : l’interface reste la même, tout comme les applications, qui pourront être exécutées sans recompilation pourvu qu’elles appartiennent à la génération précédant PalmOS 6. Pour ces derniers logiciels, une recompilation sera nécessaire.