TOOLinux

Le journal du Libre

Personnalisation de MongoDB Atlas pour Amazon Web Services : les nouveautés

mercredi 11 décembre 2019

MongoDB ajoute de nouvelles fonctionnalités à base de données MongoDB Atlas, permettant notamment aux utilisateurs de déployer et d’exécuter le service sur Amazon Web Services.

Dans tous les secteurs d’activité, les entreprises optent de plus en plus pour une exécution de leur base de données dans le Cloud. MongoDB annonce cette semaine un certain nombre de nouvelles fonctionnalités pour sa base de données MongoDB Atlas, qui permettent aux utilisateurs de déployer et d’exécuter le service sur Amazon Web Services (AWS).

MongoDB Atlas mise clairement, avec cette mise à jour importante, sur la sécurité, y compris la mise en réseau privée avec des cloud privés virtuels (Virtual Private Clouds – VPC), la liste blanche IP et le peering VPC, l’intégration LDAPS, l’authentification multifacteur, l’audit de bases de données granulaires, le chiffrement de bout en bout et plus encore.

Les clients peuvent désormais se connecter à MongoDB Atlas avec AWS PrivateLink et assurer une connectivité privée au reste de leur champ d’application fonctionnant sur AWS.

Atlas ajoutera également l’authentification SAML grâce à l’intégration avec AWS Single Sign-On et d’autres fournisseurs de gestion d’identité. L’authentification SAML, norme ouverte pour l’échange d’informations d’identité et de sécurité entre les applications et les fournisseurs de services, permet aux clients de centraliser la gestion de l’accès à Atlas en utilisant l’authentification unique à l’aide de leurs identifiants de répertoire d’entreprise.

Intégration du chiffrement côté client

Présenté pour la première fois en version bêta lors de la conférence annuelle de MongoDB l’été dernier, le chiffrement côté client permet aux utilisateurs de chiffrer sélectivement des champs de documents individuels, chacun d’eux étant sécurisé avec sa propre clé et facilement décrypté par le client.

Cette innovation, où le chiffrement est totalement séparé de la base de données, transparent pour le serveur et géré exclusivement par les pilotes MongoDB du client, est désormais disponible et peut être utilisée avec AWS Key Management Service (AWS KMS).

MongoDB Atlas Data Lake : où en est-on ?

Cet été également, MongoDB a dévoilé ses plans pour "résoudre les problèmes de gestion des données au-delà de la base de données"avec l’annonce de MongoDB Atlas Data Lake et Full Text Search.

Atlas Data Lake permet aux utilisateurs d’interroger des données dans Amazon Simple Storage Service (Amazon S3) à l’aide du MongoDB Query Language (MQL) et permettra bientôt aux utilisateurs d’exploiter les résultats des requêtes analytiques sur Amazon S3 dans le service de base de données Atlas et vice versa.

"C’est la prochaine étape vers la simplification du mouvement des données entre la base de données opérationnelle et le stockage " hors ligne " et vers la transformation de ce qui aurait traditionnellement nécessité beaucoup de temps et de ressources en ETL en quelque chose d’invisible pour l’utilisateur et ses applications" - MongoDB