TOOLinux

Le journal du Libre

Plus que 5 jours à tenir avant Ubuntu 10.10

mardi 5 octobre 2010


Ubuntu 10.10 sera encore plus « Social from the Start » : l’interconnexion entre les applications elles-mêmes et entre les applications et les services de Web sociaux se feront sentir davantage. Le nom de code The Maverick Meerkat représente ces nouvelles orientations.

Avec la précédente version, Ubuntu avait fait peau neuve en se dotant d’une toute nouvelle identité visuelle. Les thèmes par défaut Ambiance et Radiance ont été légèrement modifiés dans Ubuntu 10.10, pour un plus beau rendu. Les dégradés sont plus fins, des nouvelles animations de progression sont introduites et les boutons sont moins grossiers.

Le jeu d’icônes est aussi quelque peu modifié : des nouvelles icônes pour les flèches de direction dans le gestionnaire de fichiers Nautilus, une icône retravaillée pour les dossiers personnels, et des nouvelles icônes pour des matériels tels le Droid de Motorola, l’iPod Touch d’Apple et le disque dur.

La nouvelle famille de polices de caractères Ubuntu, créée par les typographes de Dalton Maag, est désormais incluse dans Ubuntu 10.10. Ce jeu de polices, financé par Canonical pour le projet Ubuntu et pour la communauté libre, sera utilisé par défaut pour l’interface du bureau.

Enfin, 17 nouveaux papiers-peints sont fournis par défaut dans Ubuntu 10.10. Parmi les choix, il y en a pour satisfaire toutes vos envies de personnalisation – des magnifiques scènes de la nature aux papiers-peints abstraits, il y en a pour tous les goûts !

Les étapes du processus d’installation ont été ré-étudiées afin de rendre la tâche plus agréable et plus efficace.

Désormais, l’installateur s’assure que les conditions recommandées pour accomplir l’installation d’Ubuntu (le disque dur de l’ordinateur dispose d’assez d’espace libre, l’ordinateur est relié à une source stable de courant et une connexion à Internet est fonctionnelle) sont remplies. Dans le cas contraire, des messages d’avertissement sont affichées pour que l’utilisateur corrige la situation.

Quelques options supplémentaires ont été ajoutées au processus d’installation. Ainsi, l’utilisateur peut installer des logiciels propriétaires (Flash Player, pilotes propriétaires) ou pouvant poser des problèmes légaux (codec MP3 libre, légal en Europe mais pas aux USA), durant le processus d’installation. De plus, le téléchargement automatique des mises à jour durant le processus d’installation devient optionnel, accélérant ainsi l’installation d’Ubuntu pour ceux qui préféreraient installer les mises à jour plus tard. Ces options sont toutes deux en opt-in : l’utilisateur doit valider ces options pour qu’elles soient prises en compte par l’installateur.

Le partitionnement est aussi revu, afin qu’il soit plus intuitif. Des étapes du processus d’installation, comme la sélection de l’emplacement géographique, les informations de connexion à un réseau sans-fil, les informations d’identification de l’utilisateur et de l’ordinateur, ont été déplacées après le partitionnement, faisant en sorte que l’installation démarre et se conclue plus rapidement.

La Logithèque a été mise à jour avec un nouvel habillage et des nouvelles rubriques, comme "Sélection" et "Quoi de neuf ?" pour présenter des applications en vedette. La description des logiciels a aussi été retravaillée. Les greffons pour les logiciels les plus populaires sont offerts dans les pages de descriptions de ces programmes. Enfin, une fois installés, la Logithèque vous informe où se trouve le raccourci de votre nouvelle application dans vos menus.

Les premiers logiciels payants font leur apparition dans cette nouvelle mouture de la Logithèque, et un historique de vos installations est disponible.

L’installation de paquets hors-dépôts est désormais aussi gérée par la Logithèque.

Lien : Ubuntu FR