TOOLinux

Le journal du Libre

Pourquoi OS X étonne autant que Linux ne l’a fait

mardi 1er octobre 2002

Depuis Apple Expo Paris début septembre, un sentiment de modification de perception de la chose Mac s’est exprimé auprès de la caste informatique. A la base de ce revirement, un Unix libéré avec doigté qui ouvre à la Pomme des possibilités jusqu’ici inexploitées et inexploitables. Jaguar, la mise à jour 10.2 du système, qui sonne le glas des générations passées, réconcilie facilité d’utilisation déconcertante et technologies à destination des développeurs les plus expérimentés. Pour MacGénération, Benjamin RONDEAU tente de percer le mystère de la révélation.

RONDEAU rappelle que "la sortie de certains composants de Mac OS X en Open Source (Darwin, RendezVous, streaming server…) a été saluée comme un vrai effort pour faire partager à tous ses technologies. Apple montre même le chemin sur certains points, en livrant par exemple ses outils de développement avec le compilateur gcc 3.1, alors que la plupart des distributions de Linux n’intègrent « que » la version 3 (ou même des versions antérieures)". Le tour de force n’était pourtant pas évident, mais "depuis le lancement de Mac OS X, Apple a joué sur les deux tableaux, en réunissant une culture informatique pointue (Unix) et les utilisateurs historiques du Mac, qui attendent simplement que leur ordinateur réponde à leurs besoins".

Edito