TOOLinux

Le journal du Libre

Près de la moitié des applications pro sur Internet en 2015 ?

mercredi 3 décembre 2014

L’enquête Trends in Application Delivery Strategies, réalisée par Gatepoint Research pour le compte d’Akamai en début d’année, a interrogé 350 décideurs informatiques. La majorité (65 %) des répondants, qui occupent des postes dirigeants dans des entreprises du Fortune 1000, appartiennent à des secteurs d’activité variés : services commerciaux et financiers, industrie, santé, télécommunications et transports. Près de la moitié (46 %) représentent des entreprises de dimension mondiale et plus du cinquième d’entre eux exercent leurs activités à l’extérieur des États-Unis.

Bien que 50 % des répondants déclarent opérer aujourd’hui moins de 20 % de leurs applications d’entreprise sur Internet, 43 % d’entre eux affirment vouloir franchir le pas en 2015.

Outre un éclairage sur le planning du transfert de leurs applications sur Internet, l’enquête met également en exergue leurs craintes. Ainsi, la sécurité demeure la principale préoccupation des répondants (87 %). Ils sont, de surcroît, 66 % à se soucier de la performance et 45 % à s’inquiéter de la fiabilité.

Grands enseignements de l’enquête :

- Les applications les plus couramment exécutées à l’heure actuelle sur Internet sont les sites web et applications web (71 %), les services de messagerie électronique (57 %), les sites et portails de contenu et de collaboration (51 %), les applications mobiles ou MBaaS (46 %), et les formations en ligne (47 %).
- S’agissant des investissements à l’étude, les big data sont jugées prioritaires par les répondants, 55 % les plaçant en tête de leurs investissements pour 2014.
- Autres domaines d’investissement clés en 2014 à leurs yeux : les applications mobiles ou MBaaS (39 %), les sites web ou applications web (34 %), les sites et portails de contenu et de collaboration (34 %), les services de sauvegarde et de reprise sur sinistre (26 %) et la gestion de la relation client (28 %).
- À noter également que 96 % des répondants emploient des utilisateurs qui accèdent à leurs applications professionnelles sur terminal mobile et que, pour 22 % d’entre eux, cette habitude concerne plus de la moitié de leurs effectifs.