Toolinux Linto.AI OpenPAAS OBM Hubl.IN Linagora

Prix Atos Joseph Fourier édition 2018 : les résultats

dimanche 8 juillet 2018

Le Prix Atos – Joseph Fourier 2018 entend accélérer la recherche et l’innovation dans la simulation numérique, l’intelligence artificielle et le calcul quantique. Les inscriptions sont ouvertes.

Nous vous en parlions en juin dernier. L’objectif est de récompenser une personne ou une équipe pour l’excellence de travaux réalisés au sein d’un laboratoire français, public ou privé. Ce concours a été lancé au printemps dernier à l’occasion du 250ème anniversaire de la naissance du célèbre mathématicien et physicien français « dont les travaux ont largement contribué à la modélisation mathématique des phénomènes physiques, aujourd’hui au cœur des technologies du numérique ».

Trois domaines clés cette année : simulation numérique, intelligence artificielle et calcul quantique. Chaque domaine était doté d’un lot de 10.000 euros et distinguera des participants en leur accordant jusqu’à 200 mille heures de temps machine sur des supercalculateurs de GENCI.

Les résultats

Simulation numérique

1er prix (10 000 €) : Jean-Philip Piquemal, professeur à Sorbonne Université ainsi que Félix AVIAT, Luc-Henri JOLLY, Louis LAGARDERE et Yvon MADAY de Sorbonne Université et du CNRS ont été récompensés pour leurs travaux de simulation de la dynamique moléculaire avec le package logiciel Tinker-HP (High Performance). Cette modélisation vise à réaliser des simulations moléculaires dynamiques en utilisant des champs de force avancés. Le projet pourrait impacter un grand nombre de domaines, comme la santé ou la chimie.

Le second prix (200 000 heures de temps machine sur des supercalculateurs de GENCI) distingue Ludovic Berthier, chercheur de premier plan pour la simulation numérique des matériaux amorphes, dont les verres et les émulsions, Université de Montpellier. La physique de ces matériaux désordonnés constitue un des grands problèmes ouverts de la physique actuelle, avec de nombreux impacts potentiels en biologie et en informatique.

Intelligence artificielle (IA)

1er prix (10 000 €) récompense l’équipe d’Igor Carron et Laurent Daudet, co-fondateurs et respectivement Président et Directeur Technique de LightOn, une entreprise développant du matériel informatique de pointe basé sur l’optique, associés à Sylvain Gigan et Florent Krzakala chercheurs au Laboratoire Kastler Brossel et à l’Ecole Normale Supérieure pour la création d’un processeur optique innovant, qui permet d’accélérer de plusieurs ordres de grandeur les programmes d’IA, avec des possibilités encore inédites. Les impacts ont déjà été analysés grâce à la reconnaissance d’image et de texte : les processeurs optiques ont une puissance mille fois supérieure aux processeurs standards, et consomment dans le même temps une quantité négligeable d’énergie.

Le second prix (100 000 heures de temps machine sur des supercalculateurs de GENCI) distingue Stephan Clémençon, professeur de mathématiques appliquées à Télécom ParisTech, développe des algorithmes de machine-learning aux capacités de passage à l’échelle avérées. Appliqués à des problèmes tels que l’analyse des réseaux sociaux, la détection de fraude ou la maintenance prédictive, ces algorithmes randomisés/distribués permettent d’exploiter les infrastructures de calcul modernes pour analyser les masses de données désormais disponibles.

Calcul quantique

Lauréat (10 000€) : Jean-Charles Faugère, Chercheur à l’INRIA, et Ludovic Perret, Professeur associé à Sorbonne Université. Cette équipe développe depuis quinze ans des algorithmes cryptographiques capables de résister aux futurs systèmes de décryptage basés sur l’informatique quantique. Le succès du projet a conduit à la création de la start-up PQAT, qui offre des solutions ’quantum safe’.

- Le site web