TOOLinux

Le journal du Libre

Publication du State of Resilience 2011 de Vision

lundi 2 janvier 2012

Vision Solutions (qui commercialise des solutions Windows, Linux, IBM Power Systems et cloud) a publié son rapport "State of Resilience" pour 2011.

Cette étude longue d’un an s’est focalisée sur les réponses d’environ 6 300 cadres et professionnels techniques chargés de la gestion ou de la supervision de Windows, IBM AIX, IBM i, IBM z/OS, Linux, HP-UX, Solaris et autres systèmes d’exploitation.

Qu’apprend-on ?

Les organisations innovent et utilisent une variété de technologies pour protéger leurs données ; la proportion de sociétés utilisant ou adoptant le nuage en 2012 devrait atteindre 45 %.

Les conclusions de ce rapport expliquent notamment comment les directives relatives à la disponibilité 24h/24 et 7j/7 des données et des applications dans les sociétés affectent les choix de technologies pour la pérennité des activités, y compris l’adoption des méthodes de virtualisation et d’informatique en nuage.

Principales découvertes

- Les organisations sont très enclines à employer des technologies de rupture, telles que la virtualisation et l’informatique en nuage, qui créent une nouvelle valeur commerciale et remplacent potentiellement les autres technologies utilisées. Plus de sociétés interrogées que jamais auparavant ont virtualisé leurs serveurs à des fins de production, parallèlement à une hausse du nombre d’organisations ayant mis en œuvre ou prévoyant de mettre en œuvre l’informatique en nuage.

- Les nouvelles technologies ne garantissent pas nécessairement une récupération et une protection des données efficaces et automatisées. Une plus grande complexité des systèmes requiert une approche exhaustive de la gestion de la protection des données. Bien que les solutions individuelles de sauvegarde puissent être faciles à mettre en œuvre, la configuration de plusieurs produits dans un plan exhaustif de protection nécessite une expertise approfondie. Une véritable résilience appelle à des solutions de protection cohésives intégrées pour une interopérabilité et une simplicité d’utilisation optimales. Les entreprises doivent considérer un plan de protection unique qui couvre plusieurs plateformes.

- Les études montrent que, de manière générale, les sociétés utilisent la même combinaison de technologies de protection des données que l’année dernière, avec une prédominance des bandes. Les boutiques virtualisées, cependant, ont fait des choix délibérés parmi les technologies de protection, utilisant différents plans de protection des données pour leurs serveurs physiques et virtuels. Globalement, les boutiques informatiques ont souffert de davantage de pertes de données irrécupérables et ont présenté une plus grande tolérance en ce qui concerne la perte de données ; ce sont clairement des vulnérabilités qui doivent être traitées. Les résultats montrent aussi que la confiance des professionnels dans leurs plans de récupération en cas de sinistre a considérablement baissé cette année.

- Les directives commerciales consistant à fournir une disponibilité des données 24h/24 et 7j/7 aux utilisateurs semblent stimuler l’adoption d’une technologie offrant des niveaux élevés de performance et de disponibilité. Cependant, les organisations doivent aligner leurs plans de protection des données de manière stratégique et opérationnelle sur ces directives commerciales. La vitesse, l’accessibilité et les capacités de récupération seront des considérations essentielles. Il reste à voir si les besoins des utilisateurs d’un accès 24h/24 et 7j/7 pourraient changer l’utilisation des bandes dans les centres de données et conduire encore plus d’organisations vers les solutions de récupération sur disques et logiciels.

- Le rapport dans son intégralité