TOOLinux

Le journal du Libre

Qu’est-ce que GAIA-X, la future infrastructure européenne de données ?

vendredi 5 juin 2020

Ce jeudi, la France et l’Allemagne ont officialisé la mise en œuvre d’uune infrastructure européenne de données. Le projet GAIA-X entend créer un cloud souverain européen. De quoi parle-t-on ?

Qu’est-ce que GAIA-X, la future infrastructure européenne de données

Bruno Le Maire et Peter Altmaier ont réuni les mondes économique et scientifique ce jeudi autour de la présentation de GAIA-X, le futur nuage souverain européen, dont on connaît désormais la feuille de route et les spécificités techniques. Objectif : réduire la dépendance aux fournisseurs, tant américains que chinois, dans le domaine.

Un projet né en 2019

L’idée de GAIA-X a germé après la publication d’un manifeste franco-allemand pour une politique industrielle européenne à Berlin en février 2019. De cette rencontre a germé un travail commun sur le partage de données.

À l’occasion du 21e conseil des ministres franco-allemand à Toulouse en octobre 2019, les ministres Altmaier et Le Maire avaient convenu d’une feuille de route établissant la coopération franco-allemande dans le domaine de l’intelligence artificielle, ainsi que d’une approche commune pour une infrastructure européenne permettant de conserver la souveraineté sur les données. L’idée d’une infrastructure de données européenne a été ensuite présentée pour la première fois lors du sommet sur le numérique en octobre 2019.

Actuellement, des représentants de 300 entreprises européennes et internationales et des organisations scientifiques travaillent à concrétiser ces idées dans le cadre du projet GAIA-X.

GAIA-X : de quoi parle-t-on ?

Avec GAIA-X, l’Allemagne et la France poursuivent l’objectif de construire une infrastructure de données, à la fois fiable et sécurisée pour l’Europe. 22 entreprises, onze allemandes et onze françaises, ont officialisé leur collaboration ce 4 juin. On y trouve SAP, Atos, OVH et Dassault ou encore Deutsche Telekom.

Principes de base

Le projet GAIA-X doit répondre à plisuers principes élémentaires :

- garantir la souveraineté des données ;
- garantir leur disponibilité ;
- garantir leur interopérabilité ;
- garantir leur portabilité ;
- promouvoir la transparence.

L’une des lignes de force du projet réside en effet dans la réversibilité des choix de l’entreprise ou de l’administration. Tout client pourra quitter un cloud pour un autre, en toute transparence, grâce à des normes communes dans le cadre de Gaia-X.

Un projet européen

Pour marquer du sceau européen ce grand projet, une structure a été créée à Bruxelles, en Belgique. Cette association sans but lucratif aura pour mission d’agir comme place de marché. Le démarrage devrait être opérationnel dès le début de l’année 2021.

Liens

- Concrétisation du projet « GAIA-X » (Ministère de l’Économie en France)
- Document de présentation allemand (en français, PDF)