TOOLinux

Le journal du Libre

Qui est en charge de veiller sur les sauvegardes virtuelles ?

vendredi 18 novembre 2011

Mais, tandis qu’un plus grand nombre de serveurs sont consolidés, il est important de protéger chaque machine virtuelle contre les pannes ou les pertes de données. Certains éditeurs de logiciels de sauvegarde traditionnels utilisent toujours les mêmes outils de sauvegarde physique pour les environnements virtuels de leurs clients.Cela ne peut pas fonctionner correctement. Un environnement virtuel a des besoins spécifiques, la solution de sauvegarde utilisée doit donc être conçue pour lui.

Le problème est qu’en ce moment, les données, et particulièrement la sauvegarde de ces données dans un environnement virtuel, ne sont pas gérées correctement. Tout le monde veut transférer le contrôle des données des gestionnaires de bases de données aux administrateurs chargés de la virtualisation. Au fil du temps, on assistera à une consolidation dont le contrôle reviendra aux administrateurs chargés du stockage gérant les données et les sauvegardes de manière centralisée. Mais aujourd’hui, quelle est la réponse, et comment une entreprise peut-elle s’assurer que toutes ses données numériques, qu’elles résident dans un environnement physique ou virtuel, soient protégées ? Cet article permet de se poser la question et de définir qui devrait être responsable de l’environnement virtuel, comment déployer et gérer des serveurs virtuels et quelle solution de sauvegarde et de restauration convient le mieux.

Isabelle Delcuvellerie
Acronis Country Manager France & Méditerranée