TOOLinux

Le journal du Libre

RIFE : Un framework de développement web rapide en Java

lundi 29 décembre 2008

Nous avons donc quatre blocs

  1. OrderData.java : le Java Bean (Modèle)
  2. OrderDataMetaData.java : le descripteur du bean (contraintes, relations) (Modèle)
  3. Order.java : le controlleur, où l’on définit ses actions et les opérations
  4. Order.html : la vue, à base de TagLibs

Ce framework lisse les problèmes liés au langage statique utilisé avec une grosse couche de manipulation de bytecode et de compilation dynamique. Il lit les .class, les .xml et les .html à la volée.

Il reste néanmoins très verbeux, son utilisation nécessitera une IDE effectuant tout le travail de génération des getters/setters, ainsi que des contraintes apposés au champs. Par exemple : “addConstraint(new ConstrainedProperty(”firstname”).*”.

RIFE intègre de série :

  • Localisation
  • Layout CSS
  • Vue Template
  • API pour les opérations CRUD

Par contre, comparé au framework Ruby On Rails, il n’utilise pas le principe des conventions au lieu de la configuration. Ainsi, lors d’une modification du modèle en base de données, il faut également mettre à jour le modèle Java associé soi-même, ainsi que l’inclusion dans un tas de fichiers xml.

Leur moteur de template permet de réaliser les vues html, xhtml, javascript, sql ou même java. Il est assez difficile d’accès, assez verbeux, et nécessite beaucoup de code pour afficher un élément. Il est aussi propre au framework, il n’est pas utilisé ou réutilisable dans d’autres projets.

Urls :