Toolinux Linto.AI OpenPAAS OBM Hubl.IN Linagora

Red Hat vient d’être acheté par IBM

lundi 29 octobre 2018

C’est la plus grosse acquisition jamais réalisée par l’entreprise. IBM vient de débourser plus de 30 milliards d’euros pour acquérir Red Hat, le fleuron de l’open source... et du cloud hybride.

Quelques jours après avoir annoncé sa première technologie de gestion multicloud, IBM prend les marchés par surprise en ce début de semaine : elle va mettre la main sur Red Hat, éditeur de la distribution Linux (ce qui engage forcément le projet Fedora) et de solutions open source.

Les deux groupes se connaissent et travaillent déjà depuis 17 ans sur des projets communs. Pas plus tard qu’en mai dernier, ils avaient annoncé qu’ils collaboraient dans le domaine (très porteur) du cloud hybride. Ce n’est d’ailleurs pas uniquement sur l’axe Linux/logiciels libres, mais bien sur le cloud qu’IBM insiste dans sa communication actuelle autour de l’acquisition. IBM entend devenir le premier acteur mondial du cloud hybride à l’avenir face notamment à Microsoft (qui a de son côté mis la main sur Github).

Une somme démesurée certes, mais un investissement porteur. Il faut dire que Big Blue a souffert ces 5 dernières années : IBM a enregistré un recul constant de son chiffre d’affaires. De son côté, Red Hat n’a pas cessé de publier des résultats positifs. Son dernier exercice n’était d’ailleurs pas loin des 3 milliards de dollars US.

Conséquence : IBM renonce au rachat d’actions jusqu’en 2021.

C.G.