TOOLinux

Le journal du Libre

Réseaux sociaux, nids à infections virtuelles

mardi 6 mars 2012

Selon l’édieur Bitdefender, l’année 2012 sera noire sur le terrain des malwares. Leur augmentera de 17 millions environ par rapport à la fin de l’année 2011 pour atteindre en 90 millions, soit une hausse de 23%.

On nous prédit globalement une hausse générale de la cybercriminalité. L’évolution des malwares se fera essentiellement sur les réseaux sociaux comme Facebook et Twitter, ainsi que sur les appareils mobiles.

Gare aux faux-amis sur Facebook ! Une étude de Barracuda Networks a pu identifier les différences clés entre la moyenne d’utilisateurs réels et celles des comptes créés par les pirates et les spammeurs. Ces derniers utilisent les réseaux sociaux pour mener à bien leurs attaques. Leur objectif : exploiter la confiance liée à l’amitié mais aussi celle donnée à des applications très utilisées.

Comment les reconnaître ?

- 60% des faux comptes Facebook sont bisexuels ;
- Les faux comptes ont jusqu’à 6 fois plus d’amis que les vrais ;
- Les faux utilisateurs taguent 100 fois plus leurs photographies ;
- Les faux comptes sont presque tous (97%) des comptes féminins.

Android semble la cible idéale : il convient donc d’être attentif à ce que l’on installe depuis l’Android Market. Attentif également à installer une protection gratuite (comme un antivirus pour ordinateur en somme). Plusieurs éditeurs fournissent des solutions gratuites ou payantes : McAffee, BitDefender, Dr. Web, etc.