TOOLinux

Le journal du Libre

Revue de presse des 6 et 7 mai 2003

mercredi 7 mai 2003

Titre : HP a réussi sa fusion avec Compaq mais perdu sa culture d’entreprise

Résumé : (Attention, le contenu de ce journal en ligne est payant)
HP a réussi sa fusion avec Compaq mais perdu sa culture d’entreprise Un an après la plus « grosse fusion de l’histoire » de la high-tech, l’absorption de Compaq par Hewlett-Packard, pour 19 milliards ... 

A lire sur LES ECHOS

Titre :  Projet open-source basé sur Mozilla à la recherche de volontaires

Résumé : Brad Neuberg nous communique la nouvelle d’un nouveau projet open source appelé Paper Airplane, s’appuyant lourdement sur des technologies Mozilla. Paper Airplane est un navigateur associé à un réseau poste à poste (Peer To Peer) qui permet aux utilisateurs de créer facilement des communautés de coopération en ligne, même si elles fonctionnent derrière des coupe-feux ou des NAT s. Brad recherche des volontaires pour participer au projet, qui utilise aussi bien JXTA et Java que l’environnement d’applications Mozilla

A lire sur Mozillazine

Titre : Mac OS X 10.2.6 est là

Résumé :
Apple vient de rendre disponible, via le module Mise à jour des logiciels, dans les Préférences Système, la nouvelle version (l’ultime ?) de Mac OS X 10.2 . Publiée moins d’un mois après Mac OS X 10.2.5 , cette "version 10.2.6 [Build 6L60] améliore les performances et la fiabilité des applications, services et technologies suivants : Carnet d’adresses, les graphismes, l’impression, OpenGL et la compatibilité avec des périphériques tels que la carte PC et le concentrateur USB". Le fichier à télécharger pèse 6,1 Mo.

A lire sur MacGénération

Titre : Brevets Unix : IBM réfute les accusations de SCO

Résumé :
IBM a remis à la cour du district de l’Utah sa réponse à l’accusation de violation de droits de propriété intellectuelle relatifs à Unix au profit de Linux, accusation portée contre lui par SCO Group, distributeur d’une suite Linux et éditeur d’un Unix propriétaire (voir édition du 28 mars 2003). IBM a nié en bloc tous les chefs d’accusation et a, en retour, reproché à SCO de viser à travers lui la communauté des développeurs de logiciels libres dont il chercherait à ralentir les travaux en s’arrogeant indûment des droits de propriété intellectuelle sur des technologies clés. SCO n’a pas encore réagi officiellement à la déposition d’IBM. Cependant, dans un entretien accordé à News.com , le directeur général de SCO a campé sur ses positions ; il a en outre révélé qu’après comparaison de son Unix, UnixWare, avec Linux, il est apparu que des portions du code source du premier avaient bel et bien été copiées dans le noyau du second, parfois intégralement, parfois légèrement modifiées de façon à masquer la contrefaçon.

A lire sur Yahoo Actualités

Titre : PeopleSoft va porter ses applications sous Linux

Résumé :
Peoplesoft va porter l’ensemble de son portefeuille applicatifs (près de 170 logiciels) sous Linux avec l’aide d’IBM. Selon l’éditeur, ce développement répond à la demande de ses clients, qui considère désormais le système d’exploitation libre comme mature pour des applications critiques. L’éditeur explique également que l’utilisation de Linux permettra de mieux répondre aux besoins de réduction de coûts de ses clients.

A lire sur Réseaux et Telecoms

Titre : Linux violerait la propriété intellectuelle de SCO

Résumé :
Après avoir assigné en justice IBM pour violation de propriété intellectuelle, SCO continue à donner de la voix en accusant le noyau Linux d’avoir emprunté des portions de code source Unix System V. En perte de vitesse depuis plusieurs années, SCO a récemment créé SCOSource, une filiale chargée de "protéger" la propriété intellectuelle du groupe et notamment les brevets issus du rachat de USL (Unix System Labs) à Novell.

Extrait : Sans surprise la dernière charge de SCO fait bondir les défenseurs de Linux. D’autant que l’éditeur se refuse à étayer ses accusations en montrant les lignes de codes incriminées. Philosophes, certains défenseurs du système libre indiquent que les droits de SCO à mettre en cause Linux sont largement rendus caduques par son utilisation de la licence GPL dans sa propre distribution Linux.

A lire sur Réseaux et Telecoms

Titre : HP réorganise son activité systèmes d’entreprise

Résumé :
A peine un an après la fusion avec Compaq, Hewlett-Packard a décidé de réorganiser sa division Entreprise (Enterprise Systems Group) en fusionnant ses différentes activités serveurs et stockage au sein d’une unique entité en charge des développements matériels. Parallèlement, la société dirigée par Carly Fiorina (en photo) crée deux autres groupes au sein d’ESG, chargés respectivement de la stratégie et des ventes aux grands comptes.

Extrait : elon Gordon Haff, un analyste d’Illuminata, ce rapprochement des différentes divisions serveurs fait sens : "IBM a réussi une telle fusion avec sa division eServer, et cela a permis de multiples partages de technologies entre les entités préexistantes.(…) En faisant de même, les différentes entités serveurs d’HP pourront prendre ensemble des décisions clés comme le choix des interfaces de connexion haut débit ou des bus systèmes." Elles devraient aussi pouvoir mutualiser certains de leurs approvisionnements.

Jusque-là la coopération entre la division serveurs Intel, héritée de Compaq, et celle des serveurs Unix, héritée d’HP est plus que limitée, alors que toutes auront bientôt en commun le même fournisseur de processeur, Intel, et que toutes pourront faire tourner les mêmes systèmes d’exploitation, Windows et Linux.

A lire dans le MONDE INFORMATIQUE

Titre : Sortie de SPIP 1.6 PR 2

Résumé :
La nouvelle version de SPIP est la 1.6pr2. Nous rappelons que les versions "pr" (pour Preview Release en anglais) ne sont pas définitives, mais suffisamment mûres pour la plupart des utilisations. Il est conseillé de les utiliser pour nous aider à débusquer et corriger les derniers problèmes.

A lire sur Boomtchak

Titre : PeerCast : du streaming audio au streaming vidéo : La télé sur le net !

Résumé :
Nous avons déjà parlé de PeerCast, ce fabuleux logiciel P2P qui permet d’écouter la radio sur internet avec une qualité optimale, et bien PeerCast peut maintenant faire la même chose avec la vidéo.
Extrait : La force de PeerCast pour ceux qui le connaissent déjà et qui lisent régulierement nos lignes est que ce merveilleux petit utilitaire est en fait un logiciel de P2P (Peer to Peer) spécialisé dans le streaming.

Il vous suffit donc d’une bête connexion ADSL pour pouvoir diffuser vos émissions avec une qualité bien supérieure à ce qui est disponible aujourd’hui sur les grands canaux (cf cas radio france).

A lire sur LinuxFrench