TOOLinux

Le journal du Libre

Revue de presse du 19 août 2003

mardi 19 août 2003

Titre : Vous êtes sous Linux, sur Mac ? LovSan ne vous menace pas..

Résumé : "Si vous lisez ces lignes, c’est que vous n’avez pas été infecté. Ou pas encore. Ou que vous utilisez un Mac, un PC sous Linux. Voire que vous êtes protégé, immunisé. Attention, LovSan fait des dégâts. Le ver se propage à la vitesse de l’éclair sur les ordinateurs du monde entier depuis lundi... "

Que faire ? Vérifier tout d’abord que vous utilisez un ordinateur sous Windows ! Les utilisateurs de MacOS 9, MacOS X et Linux sont comme bien souvent épargnés par ce style de vers. Ensuite, sans tarder, passer au peigne fin votre disque dur avec une version récente de votre logiciel antiviral. Au besoin, mettre à jour votre application. Ensuite, vérifier que votre pare-feu est bien activé. Et, si possible et si ce n’est déjà fait, appliquez le correctif disponible sur le site de Microsoft ou via Windows Update. Lisez absolument les explications fournies par l’éditeur, afin de parer à d’éventuelles nouvelles attaques. Mieux vaut prévenir.

- Article paru sur le site RTBF.be

Titre : Cadence rapide de développement de Mozilla Firebird

Résumé : Si vous n’avez pas téléchargé un binaire nocturne de Mozilla Firebird dans les dernières semaines, vous pourriez être étonnés de découvrir le nombre d’améliorations que l’application a reçu. Dans cet article complémentaire, MozillaZine examine certaines des améliorations récentes les plus intéressantes de Firebird, y compris le support de barres latérales contenant une page web et un sélecteur pour feuilles de style alternatives.

- Article paru sur le site Mozillazine

Titre : SCO veut faire invalider les principes de la licence GPL

Résumé : La société affirme que la licence GPL est contraire à la loi sur le copyright américain. Et entend exposer ses arguments au cours du procès intenté à IBM, qu’elle accuse d’avoir intégré illégalement des lignes de code Unix dans le noyau du système Linux.
Selon Chris Sontag, celles-ci sont facilement repérables, puisque même des erreurs typographiques et des commentaires associés ont été intégralement copiés. Seulement, sur les transparents présentés, SCO a pris soin d’obscurcir lesdites lignes de code Unix, arguant qu’il lui fallait protéger sa propriété intellectuelle. Toute personne intéressée pour avoir un accès total aux documents doit au préalable signer un accord de non-divulgation.

Quelques jours auparavant, l’avocat représentant SCO, Mark Heise, avait dévoilé une partie de la stratégie qu’il entend opposer à IBM. Après que le géant informatique a contre-attaqué il y a une dizaine de jours en portant plainte à son tour contre SCO. Avec pour motif principal : violation de la licence GPL. Selon les principes de cette dernière, le code source peut être modifiable à l’envi, mais tout code modifié doit être distribué dans les mêmes conditions d’ouverture permanente.

SCO entend prouver que ces principes mêmes ne sont pas compatibles avec la loi américaine sur le copyright et ainsi démontrer que la licence GPL est invalide, a expliqué Mark Heise, dans une interview au Wall Street Journal . Des arguments bien connus puisque ce sont ceux déjà avancés par Microsoft. Interrogé sur l’affaire SCO en juillet, Bill Gates, le grand patron de l’éditeur, avait affirmé que la licence GPL constituait la « faiblesse fondamentale » des OS GNU/Linux, qui font de l’ombre à Windows et aux systèmes Unix propriétaires.

- Article paru sur le site ZDNet

Titre : Les serveurs du projet GNU victimes d’une effraction

Résumé : La Free Software Foundation (FSF) a reconnu, dans un communiqué, que certains serveurs FTP du Projet GNU ont fait l’objet d’une effraction, le 17 mars 2003. Cette intrusion n’a été découverte qu’à la fin du mois de juillet.

La manoeuvre a été découverte à la fin du mois de juillet. Les machines contaminées ont été remplacées. Selon les premières constatations, le code source des programmes disponibles en téléchargement n’aurait pas été affecté par cette attaque. Pour éviter toute confusion, les fichiers dont l’intégrité n’a pas encore été vérifiée sont identifiables sous l’appellation « Missing Files » .

- Article paru sur le site 01Net

Titre : Avec Larousse, le dictionnaire devient un service web

Résumé : Larousse renforce son offre multimédia en proposant une bibliothèque numérique basée sur la technologie Akène respectant les standards XML et SOAP .
Côté administration : Akène est hébergée sur un serveur interne ou par un tiers, la plate-forme étant compatible avec les serveurs Microsoft IIS NT/2000 et "prochainement Linux/Unix". La technologie permet de gérer et de mettre à jour contenus, habilitations, accès et licences.

Enfin, pour les utilisateurs, Akène associe la recherche sur corpus à l’exploration d’un ouvrage particulier.

La plate-forme intègre actuellement le dictionnaire Larousse Expression, l’Encyclopédie Universelle Larousse, soit l’équivalent des 20 volumes ’papier’, le Larousse Multilingue (français/anglais, espagnol, allemand) et, à partir du mois de décembre 2003, le Harrap’s Unabridged Pro.

- Article paru sur le site Netéconomie

Titre : Petit Linux deviendra grand

Résumé : Selon une étude menée par Siemens B.S., les sytèmes Linux pourraient fortement progresser dans les années à venir. Moins coûteux et plus souples que Windows, ils devraient équiper 20% du parc informatique d’ici à 2008.
Les recherches de MCNutt se sont appuyées non pas sur des spécialistes, mais sur des utilisateurs de base, qui ont reconnu que Linux était un système simple à prendre en main et qui répondait à leurs besoins : "il peut apporter la même productivité que Windows à des coûts largement inférieurs", explique-t-il. Linux a une licence bon marché, nécessite moins d’entretien, ajoute une année à la durée de vie des ordinateurs. En outre, il donne moins l’impression d’être soumis au bon vouloir d’une grande firme.

- Article paru sur le site TF1