TOOLinux

Le journal du Libre

Revue de presse du 24 juin 2003

mardi 24 juin 2003

Titre : Le Pentium 4 fait un saut de fréquence de 200 MHz

Résumé : Le Pentium 4 atteint désormais les 3,2 GHz. De quoi convertir ses vidéos en MPEG-4 parallèlement à l’encodage de MP3 et tout en répondant à son courrier électronique.

Gravé en 130 nanomètres (0,13 micron), le P4 HT 3,2 GHz couvre l’ensemble des fréquences de bus frontal proposées chez Intel, à savoir du 400, 533 et 800 MHz (en fait il s’agit du bus Quad Pumped cadencé à 100, 133 ou 200 MHz et multiplié par quatre). Cette dernière fréquence étant supportée uniquement par les nouveaux circuits logiques i865PE et i875P. Le P4 HT 3,2 GHz dispose également de 512 Ko de mémoire cache de niveau 2. Rappelons par ailleurs que l’hyperthreading simule deux processeurs logiques sur un même processeur physique. Une fonctionnalité qui ne profitera qu’à travers les logiciels optimisés pour le bi-processing.

- A lire sur VNU

Titre : La puissance du PowerPC confirmée ?

Résumé : Apple annonce officiellement que le PowerPC 970 à 1,8 GHz serait 20% plus puissant qu’un Pentium IV cadencé à 3 GHz. Apple annonce également qu’un bi-processeur PowerPC970 à 2 GHz serait 40% plus rapide qu’un biprocesseur Xeon à 3 GHz.

Par contre, la déception vient du fait que la quincaillerie semble chauffer autant que du CPU Intel... on se demande comment Apple s’est débrouillé pour en arriver là puisque d’après les informations techniques dont nous disposions, le PowerPC consommait beaucoup moins que les microprocesseurs Intel.

- A lire sur LinuxFrench

Titre : 10.3 Server présenté

Résumé : Apple n’a pas présenté que la seule version client de Panthère. La Pomme a profité de l’inauguration de la WWDC pour dévoiler également la version Server de Mac OS X 10.3. Cette dernière proposera à l’administrateur des assistants destinés à automatiser la configuration des serveurs multiples. Au programme également : Open Directory 2, Samba 3 (support des clients Windows) et l’application serveur JBoos pour faire tourner les applications J2EE.

- A lire sur

Titre : Du logiciel libre dans l’administration française

Résumé : À ceux qui se demandaient si l’administration française allait emboiter le pas à la percée du logiciel libre dans les administrations andalouses, d’outre manche et d’outre rhin, il semblerait que certaines choses bougent actuellement en france. Le congrès annuel des villes de l’ouest et des villes de plus de 100 000 habitants, se déroulant à Rouen les 25 et 26 juin prochains, aura pour theme principal "L’état de l’art de l’open-source et des logiciels libres". Les thèmes suivants y seront entre autres abordés.

- A lire sur LinuxFr

Titre : Les pirates informatiques bientôt fichés par le FBI ?

Résumé : Outre-Atlantique la guerre contre les réseaux peer-to-peer est bel et bien déclarée. Un nouveau projet loi pourrait doter les majors et les éditeurs de logiciels d’un allié de choix : le FBI.

Le nouveau projet de loi propose également au département de la Justice de former des agents spécialisés dans le piratage informatique et la propriété intellectuelle. Le développement de programmes pour informer le public sur le piratage est, quant à lui, relayé au second plan. Lamar Smith et Howard Berman, les deux législateurs à l’origine de ce texte, ont sérieusement revu leur copie.

- A lire sur 01Net

Titre : Le centre URSSAF du Sud-Ouest mise sur l’Open Source

Résumé : Le CIRSO (pour Centre URSSAF du Sud-Ouest) a choisi la technologie Open Source dans le cadre d’un projet de déploiement de services de télé-déclaration (Déclaration Unique d’Embauche, etc.). La mise au point et l’intégration de ce système ont été confiées à Open Wide, société de services (filiale de Thalès) spécialisée dans les architectures Open Source. Il s’articulera notamment autour d’un serveur d’applications J2EE.

- A lire sur Soluions JDNet

Titre : Près d’un supercalculateur sur trois du top 500 est estampillé HP

Résumé : Le supercalculateur "Earth Simulator", élaboré par NEC pour le service japonais de météorologie conserve la tête du 21e classement mondial des supercalculateurs publié le 23 juin 2003 par Top500.org. N’empêche, côté constructeurs, HP classe 159 de ses systèmes parmi les 500 premiers calculateurs mondiaux, avec une une petite longueur d’avance sur IBM avec 158 systèmes. Qui devance SGI, classé troisième avec 54 calculateurs dans les 500 premiers.

L’une des tendances révélées par le dernier Top 500 est la banalisation des systèmes à base de clusters dans le classement. 129 figurent désormais au hit-parade. La plupart repose sur des processeurs x86 et le premier d’entre eux, le système MCR Linux des laboratoires Lawrence Livermore se classe au troisième rang mondial avec 7,63 Tflop/s.

- A lire sur le site du Monde informatique