TOOLinux

Le journal du Libre

Revue de presse du week-end

samedi 20 avril 2002

Alcôve : Linux et la vidéo numérique, par Stelian POP

Tous les spécialistes s’accordent pour dire que ce siècle sera celui de la démocratisation du numérique dans la vie courante. S’il y a un exemple à donner pour ce type de technologie, le domaine de la vidéo numérique vient tout de suite à l’esprit. S’appuyant sur ces briques, des applications telles que dvgrab [5] et kino [6] permettent de récupérer des séquences vidéo en provenance d’un caméscope et d’effectuer des opérations basiques de montage vidéo. Le résultat peut être retransmis vers le caméscope ou bien encodé sous d’autres formats, plus adaptés au Web, grâce par exemple à l’outil transcode [7] qui gère une multitude de formats vidéo.

Notons aussi l’existence d’une solution commerciale de montage vidéo, MainActor[8], qui permet, entre autres, d’ajouter des transitions et des effets à la vidéo

- Article

01Net : Bill Gates joue au visionnaire

Bluetooth, Mira et Freestyle ont eu la part belle du discours de clôture du fondateur de Microsoft. Un aperçu de Corona, la prochaine version de Windows Media, de Windows 64 bits et du support multiécran ont laissé les participants sur leur faim.
Enfin, Bill Gates a terminé sa présentation sur le manque de fiabilité de Windows. Pour y remédier, l’éditeur compte notamment sur la fonction de surveillance et de reporting intégrée dans Windows XP qui envoie un message de 20 Ko environ à Microsoft, en cas de plantage d’une application ou du système. En théorie, la récupération et l’analyse de ces messages permettent ensuite de corriger l’erreur et d’envoyer le correctif automatiquement à l’utilisateur, grâce à Windows Update. « On a bouclé la boucle (utilisateur-Microsoft-utilisateur) », se satisfait Bill Gates.

- Article

ZDNet : Google protège sa crédibilité à l’aveuglette

Devant l’augmentation des manipulations destinées à fausser les résultats de ses recherches, Google a bloqué l’accès de son site à une centaine d’internautes soupçonnés de ses malversations. Mais des innocents ont été pris dans les mailles du filet.

- Article

VNU : Banias : le mystérieux processeur d’Intel

Dans la stratégie d’Intel, l’avenir du processeur mobile passe par le Banias. Si Intel s’en est fait l’écho à plusieurs reprises, il n’en dévoile quasiment aucune caractéristique technique. Prévu pour 2003, le Banias a été montré à l’occasion des journées WinHEC, sans que l’on en connaisse tellement plus de détails...
"Dans le futur, tous les ordinateurs communiqueront et tous les dispositifs de communication calculeront", a déclaré le dirigeant d’Intel, "pour soutenir cet environnement et enrichir l’expérience de l’utilisateur, nous devons fournir des technologies innovantes dédiées aux performances, à la communication et à la sécurisation des plates-formes." Ces technologies passent bien entendu par le Banias, futur processeur destiné aux plates-formes mobiles, ordinateurs portables ou Tablette PC.

- Article

LinuxFrench : Nasgaïa GNU/Linux, qui es-tu ?

Les distributions GNU/Linux sont nombreuses, nous connaissons tous les plus utilisées. Il y en a beaucoup d’autres, plus ou moins abouties, qui restent dans l’ombre.
Aujourd’hui, nous publions les réponses de Martial et Marc, tous deux acteurs du développement de Nasgaïa, aux questions d’Albert.
Quelle est au premier abord la différence entre Nasgaïa et une Debian ou une Slackware, Mandrake ou Sorcerer linux ?

Pas mal de choses en fait, même si on reprend volontiers ce qu’on aime bien dans ces distros. Par exemple, on a un système de paquets spécifique, le système tiendra entièrement sur un seul CD, avec les sources fournies, on propose des binaires optimisés pour i686 et compatibles, on utilise une approche sur l’organisation du système de fichiers plutôt innovante, des logiciels choisis et avec le minimum de doublons possibles, un système entièrement en français, sans avoir à modifier quoi que ce soit.

Ce que l’on veut obtenir, c’est vraiment un système à part, qui puisse servir à plusieurs usages directement : station de travail, développement, serveur, multimédia etc... Je dirais pour résumer, qu’on essaye d’éviter la complexité parfois rebutante de Debian, tout en essayant de garder sécurité en tête, d’être moins dirigiste, lourd et lent qu’une Mandrake, avec sans doute moins de gadgets, et la garantie d’un projet strictement non-commercial, sous license GPL/FDL, et concernant Slackware, on essaye d’avoir des schémas d’installation plus logiques, plus d’exemples pratiques et des choix tournés toujours vers le futur de linux, en évitant d’alourdir le système à toujours vouloir une compatibilité avec tout ce qui ce faisait avant.

- Article

Transfert : Linux, plateforme ” officielle ” d´Extremadure

Le gouvernement de la région espagnole a décidé de faire passer toute son administration au logiciel libre

- Article

Le Mauricien : Currimjee-Jeewanjee vise le marché régional avec son logiciel

Produit mauricien, développé par le service informatique de Currimjee-Jeewanjee, HRSoft devrait être proposé aux opérateurs du sud-ouest de l’océan Indien et de l’Afrique continentale l’année prochaine, avec l’apport d’une nouvelle version, en langue française. La dernière version, la 2.0, a été présenté à des responsables du secteur privé, ce matin, au Domaine Les Pailles. Tournant sur des plates-formes Windows, Linux, Unix, ou autres, HRSoft est une solution intégrée, bâtie sur plusieurs modules de gestion (salaires, assurance médicale, formation, recrutement etc) et accessible via le Web. Développé à l’origine pour les besoins internes de Currimjee-Jeewanjee, le logiciel est maintenant installé dans une dizaine de grosses entreprises mauriciennes.

- Article

JDNet : Les projets de "grille" enflamment la Toile

"Il faudra deux ou trois ans pour que le grand public puisse accéder à la grille globale", nous déclarait en août 2001 Daron Green, directeur de la grille pour l’Europe chez IBM.
De leur côté, les senseurs servent à réceptionner les alertes envoyées suite à la détection d’une menace chez un ou plusieurs autres utilisateurs. Ils ont également pour but d’envoyer les alertes générées par les kits de surveillance répartis de part et d’autres, vers le coeur du dispositif chez McAfee.com : le "Grid Nucleus". Les informations échangées sont normalisées au format Grid Exchange Language spécifié en XML, SOAP s’occupant de leur transmission. Au niveau du "noyau de la grille" sont effectuées les analyses des risques à partir des données récoltées, des correctifs étant développés dans la foulée. De la sorte, tout le réseau virtuel formé par les PC des personnes inscrites au service bénéficie de l’expérience de chacun.

- Article

Réseaux et Telecoms : Debian s’offre une figure de proue

L’élection du « project leader » du projet Linux Debian vient de désigner Bdale Garbee à tête du mouvement. Une élection de plus, certes. Mais Bdale est un « dino » du développement, un artiste du code bien écrit qui œuvre dans la sphère open source depuis les hautes heures de Minix puis de Linux.

- Article

01Net : Sun Solaris 9 : plus de fonctions d’administration

A l’instar de Microsoft avec Windows, Sun intègre de nombreuses applications à Solaris 9, comme un pare-feu et un serveur d’annuaire. Il en profite pour faciliter l’administration du système et optimiser les performances des applications Java
Fait troublant, aucune décision n’a encore été prise pour la commercialisation de la version x86, de Solaris 9. « Elle est prête, mais il nous reste encore à trouver un modèle économique pour que cela soit rentable pour nous. En fait, on hésite encore entre Linux et Solaris pour les serveurs d’entrée de gamme de type x86 », avoue le responsable de Sun. Jusqu’à présent, le code source et la version binaire de Solaris étaient gratuits et téléchargeables sur le site du constructeur. « Solaris n’est pas open source. Le système est maintenu et contrôlé exclusivement par Sun », précise Anil Gadre.

- Article

EDG : Système intégrée HA EndurX25K de Force Computers

Force Computers (groupe Solectron) lance la plate-forme EndurX™ 25K pour solutions Ultra Availability™ (UA). L’EndurX™ 25K UA offre des fonctions de gestion à distance de la plate-forme, un middleware HA (High Availability) et son logiciel évolutif.

Entièrement piloté selon des règles propres à l’utilisateur pour le contrôle et la gestion des événements, l’EndurX 25K UA est disponible préconfigurée avec jusqu’à 14 serveurs redondants basés sur le processeur Intel Pentium III, l’OS Linux et le middleware SelfReliant de GoAhead.

- Article

Comparatel : Le client léger devient mobile..

La technologie du client léger reconfigurable, qui est le cheval de bataille de la firme SUN, devient mobile grâce au développement coréen. Plusieurs firmes de ce pays offrent des solutions techniques attrayantes.
Selon les firmes coréennes, les avantages de la solution TCSC sont multiples. Le programme est installé sur les serveurs et demande plus de support technique et des mises à jour multiple. De plus, il y a assez peu de limites dans les applications qui tournent. Enfin, les tâches de sécurité sont réalisées par le serveur. Deux approches sont possibles pour le serveur. La solution peut être construite avec Windows terminal server qui est un cœur multi-usagers, avec des services de protocole, de gestion de terminal, et des outils d’administration de services. Mais cette solution a des coûts de licences élevés. Un autre choix est Citrix Metraframe Xp, qui fonctionne avec une interface Microsoft. Chaque client émule alors des applications UNIX ou Windows. Cette solution accepte des environnement à bas débit comme les mobiles GSM/GPRS. Ainsi beaucoup de client peuvent être des PDA.

Mtide propose trois solutions : RPC (Remote PC Control), RFX (Remote explorer ou le web à distance), et RMX (Remote mail). Ces solutions peuvent être utilisées en différents lieux : hôpitaux, écoles. Dans un projet hospitalier, 100.000 dollars australiens ont été économisés en utilisant cette application.

- Article