TOOLinux

Le journal du Libre

Revue de presse francophone

mercredi 25 septembre 2002

Faire tourner plusieurs OS sur une seule machine

Les administrateurs ne se laissent plus piéger par la taille de leurs serveurs : quand une application n’est pas dimensionnée pour la machine dont ils disposent, ils peuvent jouer la carte de la virtualisation. Imaginons que l’application est trop gourmande pour un octoprocesseur : il est possible d’agréger plusieurs serveurs pour la même application, qui se comporteront comme une seule machine. Mais que se passe-t-il si l’application est trop petite pour cet octoprocesseur ? La réponse est simple : il faut installer plusieurs applications sur cette même machine ... à condition qu’elles utilisent le même OS, bien sûr.
Les produits de Connectix et de VMware gardent toutefois de petites différences qui aideront les administrateurs à faire leur choix : l’ESX Server est capable de tourner sur un grand nombre d’OS hôtes - Windows, deux distributions de Linux et FreeBSD - alors que le Virtual Server ne fonctionnera que sous Windows. Mais le produit de Connectix se "rattrapera" ailleurs : il sera capable de faire tourner des sessions virtuelles de cinq familles d’OS - Windows, Netware, MacOS, OS/2 et Linux - contre deux seulement pour VMware - Linux et Windows.

Article (Source : Solutions JDNet)

Livre : les cahiers du programmeur, UML
par Pascal ROQUES, éditions Eyrolles

L’UML ou plus communément Langage de Modélisation Unifié (et objet) fait aujourd’hui référence comme méthode de développement d’applications, avec ses petits frères que sont l’XP (Extreme Programming ou Programmation Extrème) et l’UP (Unified Process ou Processus Unifié).

Le tour de force de Pascal Roques a été d’adapter cela au Web, et de permettre par la simplicité de ses explications, la découverte de l’UML et sa compréhension par le néophyte, même si elle s’adresse déjà à des programmeurs ayant un minimum d’expérience et/ou de connaissances.

Article (Source : LinuxFrench)

Pour leurrer les pirates, Microsoft change le cerveau de la Xbox

Pour contrer l’usage illicite de puces modifiées sur sa console de jeux, l’éditeur a revu ses composants internes. Les "mod chips", ces puces clandestines qui transforment la machine, ne sont désormais plus compatibles. Pour combien de temps ?
Les premières consoles de cette nouvelle génération ont été commercialisées en Australie. Le sujet fait la Une dans les forums de discussion de certains sites dédiés au "piratage" de Xbox, tel Xbox Hacker. Après examen, des hackers ont indiqué avoir déjà repéré de légères différences au niveau de la carte mère, rendant inutilisables les "mod chips".

Article (Source : ZDNet)

Phoenix 0.1 est sorti

La première `milestone` Phoenix, 0.1 est sortie. Phoenix est une nouvelle conception des composants du navigateur Mozilla semblabe à Galeon, K-Meleon et Chimera, mais écrit en utilisant XUL et conçu pour être multi plate-formes. Cette première version de Phoenix inclut de nouvelles fonctionnalités excellentes comme une barre d’outils personnalisable et une recherche rapide filtrant les signets et l’historique. Voir les notes de sortie de Phoenix pour plus d’informations ou allez directement voir les binaires

Article (Source : Mozillazine)

Sun crée le PC anti-Windows

Ambitieuse annonce, Sun lance une offre de PC économiques avec Linux. Objectif ? Ancrer Java sur le poste de travail, au détriment de Windows.
Côté composants - et pour relever ce défi -, Sun compte faire appel aux mêmes fournisseurs que Dell. L’objectif est de proposer des configurations taillées pour exploiter un navigateur web, un outil de messagerie et une suite bureautique. Pour l’heure, Sun prévoit de fournir en standard Open Office (la version gratuite de la suite bureautique Star Office), le navigateur Mozilla, Ximian Evolution (le clone de Microsoft Outlook), ainsi que l’environnement graphique Gnome.

Article (Source : 01Net)

Panda Software annonce des variantes B et C du ver Linux/Slapper

Le Laboratoire de Virus de Panda Software annonce deux variantes du ver Linux/Slapper, identifié la semaine dernière. Les nouveaux vers, appelés Linux/Slapper.B et Linux/Slapper.C, sont très similaires à leur prédécesseur, bien qu’ils diffèrent d’une part dans le nombre de ports UDP qu’ils utilisent pour mener à bien des attaques sur les ordinateurs affectés, d’autre part dans les distributions de Linux sujettes à infection. Les trois vers utilisent une vulnérabilité connue de débordement de pile trouvée dans la composante OpenSSL des serveurs Apache installés sur certaines distributions de Linux, comme certaines versions de Mandrake, SuSe, Slackware, RedHat, Debian et Gentoo.

Article (Source : Les Infos )

Amiga, toujours vivant !

L’Alchimie 2 & Amiga Expo est la première expo Amiga depuis ... 1995 ! 165 personnes se sont retrouvées dans une salle immense remplie d’Amiga de toutes sortes, notamment une dizaine de Pegasos en libre service sous MorphOS, deux AmigaOne sous... Linux, etc. Ce fût aussi l’occasion d’assister à des démonstrations partielles de l’OS4 sous Amiga classique 68060/AGA. De nombreuses personnalités étaient présentes pour ce qui fût un grand moment de bonne humeur !

Article (Source : ACBM)

L’avénement des logiciels libres

Connaissez-vous les logiciels libres ? Pour beaucoup, cette appellation n’évoque pas grand chose. Certains ont bien entendu parler de Linux, sans vraiment savoir de quoi il en retournait. Reste que cela pourrait rapidement changer. Les logiciels libres tendent à sortir du cercle des initiés pour devenir de plus en plus accessibles au grand public. Mais de quoi sagit-il exactement ? Pour faire simple, ces logiciels sont accessibles gratuitement (par téléchargement). En contrepartie, il vous faudra payer les livres qui expliquent comment les utiliser. L’avantage de la formule est que leurs sources (à savoir les codes qui les composent) ne sont pas protégées, contrairement aux produits de Microsoft. Ce qui permet à tout un chacun de les adapter à sa façon.

Article (Source : Clicanoo )

Le Yopy veut séduire les développeurs

L’ordinateur de poche sous Linux Yopy entend séduire développeurs et distributeurs avec une nouvelle offre tarifaire.

La société aurait d’ailleurs été surprise par l’accueil favorable, essentiellement de la communauté linux et de l’administration, pour ce nouvel ordinateur de poche. Tuxmedia semble viser une volume de vente d’environ 1000 unités d’ici la fin de l’année 2002 pour les marchés français, espagnols et anglais où la société est également présente.

Face à la concurrence des machines sous PalmOS (Handspring, Palm, Sony, Acer) et sous PocketPC (Compaq, Toshiba, Casio, etc...), le Yopy ne manque pas d’arguments mais si il accuse certaines faiblesses en matière de connectivité. Une lacune qui devrait être prochainement comblée avec l’arrivée d’un manchon d’extension CF type II qui sera en mesure d’accueillir des cartes d’extension Compact Flash bluetooth, WiFi, caméras ou de simples extensions de mémoire.

Article (Source : Netéconomie)

PowerQuest lance Partition Magic 8.0

PowerQuest a lancé récemment la version 8.0 de son célèbre logiciel de création / modification de partitions, voici la liste des nouveautés introduites dans cette nouvelle version : (...)

- Supporte les partitions Linux Ext3, GRUB, l’USB 2 et le FireWire.

- Nouvel assistant qui permet de créer des partitions de sauvegarde et d’installer de nouveaux systèmes d’exploitation.
(...)

Article (Source : Clubic )