TOOLinux

Le journal du Libre

Revue de presse francophone

mercredi 2 octobre 2002

VNU : Quatre ans pour casser une clé de cryptage sur 64 bits

Quatre ans auront été nécessaires au déchiffrement du message soumis par RSA à la sagacité des décrypteurs du monde entier. Et plus de 300 000 machines... Les "casseurs" ont empoché 10 000 dollars mais la clé de 64 bits a tout de même démontré sa résistance.
Il aura fallu tester 15 769 938 165 961 326 592 clés avant qu’un PC basé à Tokyo renvoie la bonne solution au serveurs de Distributed.net. En réalité, la fameuse clé a été renvoyé le 14 juillet dernier, mais un petit problème dans le logiciel de reporting en a empêché la découverte.

Article

VNU : IBM lance Lotus Notes 6.0

Pour la nouvelle version de Lotus Domino 6.0, IBM a souhaité rapprocher son offre de logiciel de messagerie et de collaboration avec son serveur d’applications WebSphere (J2EE). Désormais, ce dernier sera fourni gratuitement pour tout achat de Domino 6.0. En outre, IBM a cherché à simplifier au maximum l’utilisation de sa solution et participer à l’émergence des solutions nomades en entreprise.
a grande nouveauté est le renforcement des liens de la nouvelle version avec Websphere. En effet, la version 6.0 de Domino sera désormais fournie avec le serveur d’applications Websphere. L’idée est donc de laisser à Domino le soin d’assumer seulement les fonctions de collaboration et de dédier toute la partie serveur d’applications et transactionnel à WebSphere. Une façon de s’opposer au couple Exchange/.Net développé par Microsoft... Pour IBM, cette offre globale marque une étape importante dans la stratégie des services Web de la société en fournissant des fonctions J2EE aux clients Lotus Domino et aux partenaires commerciaux utilisant une architecture J2EE.

Article

ZDNet : Red Hat 8 résoudra-t-elle la guerre des interfaces Linux ?

Gnome ou KDE ? Pour éviter de choisir entre ces deux interfaces graphiques, Red Hat fournit un module unique, Bluecurve, censée séduire les utilisateurs d’ordinateurs de bureau en entreprise. Certains nostalgiques critiquent l’initiative.
Les adeptes du monde GNU/Linux avaient jusqu’à présent le choix principalement entre Gnome et KDE. Toutes deux intègrent dans l’ensemble les mêmes fonctions, mais ont un aspect très différent, et ne sont pas gérées de la même manière. Les distributeurs ont toujours fait un choix personnel, la communauté n’ayant pas réussi s’accorder sur une seule interface standard.

KDE et Gnome ont chacune leurs partisans. Red Hat les a intégrées tout à tour dans ses précédents distributions, mais en marquant une préférence pour Gnome. Un grand nombre de membres du mouvement open-source pensent que la concurrence entre les interfaces permettent de les améliorer plus rapidement. Ils apprécient également le simple fait de choisir ce qui leur convient le mieux.

Article

Techupdate : Websphere Studio 5 : un fédérateur

La nouvelle version de l’outil de développement d’IBM met l’accent sur l’intégration de programmes existants au sein de nouvelles applications Java via des services web.

Côté services web, "Websphere Studio 5" supporte le dernier projet de standard d’orchestration BPEL4WS (Business Process Execution Language for Web Services) co-développé par IBM, BEA et Microsoft. Des assistants facilitent également la création d’EJB ou de Java Beans ainsi que leur exposition sous la forme de services web - création du proxy SOAP et du contrat WSDL.

Websphere Studio est disponible en deux versions : "Application Developer" permet de développer, tester, débuguer et déployer des applications J2EE. "Enterprise Developer" inclut en plus un assistant de tests baptisé Perspective. Ce dernier s’appuie sur Tomcat ou Websphere Application server 5 livrés par défaut avec l’environnement de développement pour surveiller et analyser le comportement des applications en simulant des montées en charge.

Article

01Net : La Chine, nouveau royaume des DVD piratés

Un prix imbattable et une mise en circulation ultra-rapide. Les copies illégales de films dominent le marché... au grand dam des majors américaines.
Cette guerre des prix est plus féroce encore en Chine continentale. « La création d’un « master » pour le marché chinois suppose un gros travail de sous-titrage et de doublage, toute une chaîne de fabrication, puis de certifications, qui aboutit à un prix final en magasin de 100 à 200 yuans (12 à 25 euros). Une copie piratée se vend 8 yuans ! Le modèle économique n’est pas viable », explique Tim Meade, directeur des licences de Columbia Tristar Home Entertainment en Asie.

Résultat ? Le studio a préféré stopper la distribution de ses titres sur le continent chinois en attendant de trouver un partenaire local capable de fabriquer les masters à moindre coût.

Article

WebLMI : La deuxième version du site ledefi.com opérationnelle

Les régates de préparation à la Coupe de l’America ont débuté mardi 1er octobre. L’occasion pour Devoteam de mettre en ligne la deuxième version du site du défi français. Les problèmes d’affichage constatés sur certains navigateurs ont disparu et le contenu s’est enrichi, avec des informations biquotidiennes et de la vidéo. Originalité de ce site : il a été développé sous Linux avec des outils Open Source (Apache, PHP, MySQL), essentiellement pour des raisons de rapidité.

Article

Graphiland : Mental Ray 1.5 pour Maya gratuit

La version bêta 1.5 du célèbre moteur de rendu est disponible gratuitement pour tous les utilisateurs de Maya 4.5.
Cette version publique s’ouvre aux nouveautés de maya 4.5 dont la plus frappante : le shader d’effets liquides et d’océan. Cette version 1.5 profiterait également des tout derniers développement de la version standalone. Elle fonctionne pour l’instant avec Windows et sur système IRIX. Des versions Mac OS X et Linux sont prévues sous peu, prévient l’éditeur.

Article