TOOLinux

Le journal du Libre

Revue de presse francophone

samedi 5 octobre 2002

VNu : Windows 2000 tourne sur la Xbox via Linux

Le projet XBox Linux poursuit son bonhomme de chemin. Après être parvenus à passer outre les sécurités de la console de Microsoft (en changeant une puce) et avoir installé une distribution Linux Suse, les concurrents viennent d’introduire Mandrake 9 qui permet de lancer Windows 2000. Pas moins. Prochaine étape : atteindre le même résultat sans aucune modification matérielle.
Avant cela, les initiateurs du projet avaient de toute façon réussi à installer Suse Linux 8 sur la console de Microsoft. Mais les performances n’étaient pas au rendez-vous. Reste que, pour parvenir à leurs fins, ces "bidouilleurs" ont dû changer une puce (EEPROM) pour passer outre les sécurités de la XBox. Or, Microsoft a annoncé récemment avoir modifié l’architecture de sa console afin de contrer les pirates et d’arrêter la circulation des puces modifiées (mod chip).

Article

01Net : Vakooler... a coulé

Le site satirique, qui tenait depuis deux ans le journal des faillites des sociétés de la nouvelle économie, semble avoir à son tour tiré sa révérence.
Le site montrait toutefois des signes de fatigue depuis quelques mois, et les mises à jour marquaient de plus en plus le pas (la dernière chronique - sur les déboires de Vivendi Universal - remonte au 2 juillet dernier). Aujourd’hui, bien que la page d’accueil soit encore en cache sur Google, Vakooler est inaccessible.

Autre signe de l’arrêt définitif du site, le nom de domaine, qui expirait le 17-septembre dernier, n’a toujours pas été reconduit et l’adresse ne devrait plus tarder à retomber dans le domaine public...

Article

LinuxFrench : Labe : OpenLDAP pour les enfants...

Labe met à la portée de tous la gestion d’un serveur OpenLDAP (Open Lightweight Directory Access Protocol. protocole de gestion d’annuaires de réseau libre), grâce à une interface web.
Découvrons-le ensemble.
Labe vient ici en surcouche d’OpenLDAP, car il faut être honnête, configurer un serveur LDAP, n’est pas la chose la plus aisée... mettant ainsi la création, la modification et la suppression des utilisateurs à la portée de la secrétaire.

À travers d’une interface web en php/mysql, Labe vous apportera une aide précieuse.

Article

Yahoo Actualités : Le FBI sponsorise le Top 20 des bugs informatiques

En pleine offensive de lutte nationale contre les intrusions et les malveillances d’origine informatique, le FBI, la police judiciaire des États-Unis, s’est associée mercredi 3 octobre au palmarès 2002 des vingt plus grandes failles de sécurité relevées sur des systèmes Windows et Unix. Il présente pour chaque plate-forme les vulnérabilités logicielles pouvant être mises à profit pour contourner les systèmes de protection et s’introduire illégalement dans ces systèmes. Le FBI s’est associé à un organisme reconnu, qui réalise ce classement depuis plusieurs années, l’institut de recherche SANS (Sysadmin, Audit, Networking and Security), constitué d’experts universitaires, gouvernementaux ou d’entreprises privées.

Article

Bull renforce sa contribution R&D et lance un service de support pour l’initiative Open Source ObjectWeb A

Bull annonce aujourd’hui que le Groupe va fortement renforcer sa contribution à l’initiative ObjectWeb pour les intergiciels libres (middleware Open Source) d’entreprise, un consortium qu’il a récemment fondé avec France Telecom et l’INRIA. Bull va notamment intensifier ses efforts de R&D contribuant au développements de JOnAS, le serveur d’application Open Source d’ObjectWeb, et lancer un service de support professionnel complet dédié à cette plate-forme.

’Dès 1998, Bull s’est placé au premier rang des pionniers des intergiciels libres ’ déclare Gérard Roucairol, Directeur Scientifique à Bull. ’ Le succès d’ObjectWeb, auquel nous contribuons, promet d’offrir à nos clients des infrastructures ouvertes, robustes et évolutives. Dans le cadre de la stratégie ambitieuse du Groupe dans les logiciels libres, qui comprend également des investissements conséquents sur Linux, nous souhaitons offrir le meilleur de l’Open Source, sécurisé par un support et par des services de qualité pleinement industrielle. Ceci assure un ratio prix/qualité exceptionnel. Nous croyons fortement dans la valeur de cette approche pour nos clients, et investissons en conséquence.’
Cette initiative entend appuyer le consortium ObjectWeb dans sa mission : aider les entreprises et administrations à bâtir sur du logiciel libre des plates-formes réparties pour tout type d’application dans tout domaine, y compris dans le cadre des environnements complexes tels que les télécoms, la finance, l’e-gouvernement.... Les organisations bénéficieront ainsi pour leur infrastructure des avantages majeurs de l’Open Source : la réduction des coûts, l’ouverture, la transparence et la possibilité d’enrichissement par une large communauté de développeurs.

Article

Le Monde Informatique : Avec Pentasafe, NetIQ devient multiplate-forme

NetIQ veut devenir numéro un mondial des systèmes et des solutions de gestion de la sécurité intégrées et multiplates-formes. Pour atteindre cet objectif, et après s’être offert Webtrends en 2001, il vient racheter le Texan PentaSafe Security Technologies pour 192,5 M$ en numéraire et près de 4,3 millions d’actions.
Le spécialiste de l’administration et la supervision de bout en bout dans les environnements Windows pourra ainsi consolider considérablement son offre de monitoring et de gestion de la sécurité en rajoutant des agents VigilEnt pour Unix, Linux et NetWare à sa console Security Manager, jusque-là cantonnée aux seuls environnements Windows.

Article

WebLMI : J2EE ou .Net, HP fait coup double

BEA d’un côté, Microsoft de l’autre. HP multiplie les accords stratégiques pour tenter de se rendre indispensable dans le monde des services Web. "Nous voulons devenir numéro un sur ce créneau de la gestion des services Web", déclare Anton Knolmar (photo), directeur marketing Europe de l’offre logicielle de HP.
HP se positionne ainsi comme un acteur indépendant à même de proposer à ses clients un choix entre Microsoft .Net et Unix/Java, selon les scénarios envisagés. Autre avantage : l’ensemble de la gamme de serveurs d’entreprise du constructeur, du plus petit biprocesseur Itanium au Superdome, devrait à terme pouvoir fonctionner indifféremment sous HP/UX, Linux et Windows.Net Server.

Article