TOOLinux

Le journal du Libre

Revue de presse francophone

jeudi 24 octobre 2002

La LPIC : La Police Britannique se doterait de Linux

Les postes de travail de 60.000 policiers britanniques pourraient bientôt passer à un Linux sécurisé.
Pour moins de 300 euros par tête, ordinateur et lecteur de carte à puce compris, les policiers britanniques auront bientôt un poste de travail entièrement sous Linux. Le système d’exploitation sera un Linux sécurisé, se connectant via VNC aux systèmes centraux (qui peuvent être indifféremment des serveurs Microsoft ou Unix). Chaque poste de travail sera indépendant, permettant à n’importe quel fonctionnaire de se connecter sur la première console venue et retrouver son environnement de travail, dont la suite bureautique libre OpenOffice.

Article

VNU : Xandros 1.0 : une distribution Linux compatible Windows

Pour sa première distribution Linux, l’éditeur Xandros met en avant sa compatibilité avec les applications Microsoft Office notamment. Comment ? En intégrant l’utilitaire CrossOver spécifiquement développé par CodeWeavers. Hélas, Xandros n’assure pas le support de CrossOver. Cela suffira-t-il à convaincre les entreprises à franchir le cap Linux ?

La compatibilité avec les logiciels la suite bureautique de Microsoft est assurée par l’utilitaire CrossOver Office de CodeWeavers intégré dans la distribution. Outre MS Office, Xandros fait tourner Internet Explorer et Windows Media Player sans pour autant que Windows soit installé, selon l’éditeur, grâce à CrossOver Plugin. Il est d’ailleurs amusant de voir, dans une capture d’écran, l’icône Internet Explorer trôner sur un bureau de type KDE 3. CrossOver Plugin permet également de faire tourner Shockwave de Macromedia, RealPlayer de Real ou encore QuickTime d’Apple au sein du navigateur.

Article

Réseaux et Telecoms : Stockage : IBM lève le voile sur ses projets de recherche à Almaden

A l’occasion d’une visite des laboratoires de recherche d’Almaden (en Californie sur la faille de San Andreas), IBM a levé le voile sur quelques technologies qui pourraient apparaître dans ses futurs systèmes de stockage.

Parallèlement aux recherches sur le matériel, IBM travaille aussi sur le logiciel.
Le projet SledRunner, destiné aux serveurs Linux, vise à garantir les performances d’un LUN.
Menon explique ainsi qu’il est aujourd’hui simple de créer des LUN virtuels mais qu’il est difficile de garantir leur performance, plusieurs LUN partageant la même ressource physique.
SledRunner a pour but de veiller à ce qu’une application obtienne la performance requise du système de stockage qu’elle utilise, quelle que soit l’activité des autres applications.

Article

LinuxFR : Debian sur les postes de travail

Le projet "Debian Desktop" souhaite offrir à l’utilisateur lambda un système d’exploitation complet, ayant pour base un système Debian. En clair, rendre la Debian accessible au plus grand nombre.

Article

La lettre de l’Atelier : La Poste expérimente le terminal @max II de Com One

Recherchant une solution légère et facile à mettre en oeuvre pour permettre à son personnel d’accéder au courrier électronique et à l’Intranet, La Poste expérimente le nouveau terminal @max II de Com One dans plusieurs centres du Sud-Est.
Le terminal est fabriqué en France par Sagem. Son coût compétitif (moins de 305 euros) permettra une rapide généralisation. Le système proposé fonctionne sous Windows CE.net, Windows XP ou bien encore Linux Embedded.

Article

Les Infos : Une plate-forme ouverte multi-applications et 100% sécurisée

Crossbeam Systems a développé une solution destinée à simplifier la sécurisation des réseaux :la plate-forme X40TS. Ce produit, qui se présente sous la forme d’un châssis capable de remplacer un groupe de serveurs, de commutateurs et d’équilibreurs de charge, offre aux entreprises et aux fournisseurs de services une solution de sécurité complète et intégrée. Les utilisateurs de cette plate-forme peuvent, au sein d’un même équipement, utiliser les plus récentes applications de pare-feu, de réseaux virtuels privés (VPN), de systèmes de détection d’intrusion (IDS), d’anti-virus et de filtrage d’URL proposées par les fournisseurs majeurs du marché.

Article

Mozillazine : Article de MSDN Magazine sur les GUIs basés sur XML

Jacob nous a dirigés vers un article intéressant de Microsoft MSDN Magazine sur l’utilisation de XML pour créer des interfaces utilisateur. Dans le guide d’initiation Paul DiLascia décrit comment "développer un parser de langage GUI basé sur XML pour .NET qui vous permet de coder des ressources, des menus, des barres d’outils et des barres d’état en XML à la place de code procédural." Il introduit des nouveaux éléments XML, comprenant , et . Cela a un son familier ? Nous le pensons aussi.

Article

Techupdate : Dix prévisions sur l’avenir de l’informatique d’entreprise

A l’occasion du Symposium/ITxpo qui s’est déroulé mi-octobre en Floride, les analystes de Gartner ont livré leur vision de l’informatique d’entreprise pour les huit prochaines années. Dan Farber* dissèque leurs dix prédictions.

Une dynamique macroéconomique sera engendrée par les systèmes interentreprises

Si la 2e prévision se concrétise, l’économie dans sa globalité serait dynamisée en termes de productivité et d’efficacité. La logique suggère que des entreprises étroitement liées par le biais d’un secteur d’activité, ou d’une autre chaîne de valeur, profiteront effectivement d’une productivité accrue qui viendra alimenter la macroéconomie. La réflexion est sensée, mais franchir l’obstacle de la 2e prévision reste un défi majeur. Pouvez-vous imaginer les économies et l’accroissement de productivité qui pourraient être réalisés si le gouvernement adoptait ce type de processus opérationnel et d’architecture technologique ? Je sais que c’est difficile, mais le secteur privé devrait être en mesure d’en montrer les avantages dans le laps de temps suggéré par Gartner.

Article

Le Monde : L’Etat doit adopter une politique du logiciel

Un rapport du Plan préconise l’élaboration d’une stratégie cohérente d’achat et d’équipement, qui soutiendrait l’industrie informatique nationale
L’Etat, qui n’a joué aucun rôle dans cette situation, peut-il aujourd’hui la faire évoluer ? Disons-le tout de suite, la seule proposition réellement forte du rapport est celle qui touche à l’Etat acheteur de logiciels. En 2000, l’ensemble des collectivités locales et des administrations a consacré une somme de 9 milliards d’euros à la dépense informatique. L’Etat aurait donc intérêt à penser sa politique en la matière, d’autant qu’il y va de son propre avenir : comme certaines tentatives l’ont montré - bien qu’imparfaitement - à Bercy, une politique logicielle intelligente offre à un gouvernement volontaire un moyen souple pour mener à bien une réforme de l’Etat.

Article