TOOLinux

Le journal du Libre

Satisfecit pour la Journée Mondiale contre les DRM

mercredi 12 mai 2010

Le 4 mai 2010, la Free Software Foundation a organisé la *Journée Mondiale contre les DRM, une journée d’information sur les dangers des DRM (Digital Rights Management ou Mesures Techniques de Protection en français), des systèmes de gestion de contrôle d’usage des fichiers numériques incompatibles avec les logiciels libres.

Ces DRM sont présents sur de nombreux fichiers comme une partie de la musique en ligne, certains livres numériques mais aussi sur les supports physiques comme les DVD et les BlueRays pour la vidéo. Ils encodent le contenu de manière à le rendre illisible pour qui n’a pas la clé numérique pour le décoder.

Jean-Christophe Becquet, vice-président de l’April précise : " Les DRM (menottes numériques) visent à créer artificiellement de la rareté et à établir un contrôle de l’usage dans le cercle privé, jusqu’ici impossible à mettre en oeuvre. "

Suite à l’action de l’association April devant le Conseil d’État, celui-ci a rendu une décision qui limite certains effets néfastes de la loi DADVSI. En réaffirmant l’exception de décompilation, le Conseil d’État a rétablit l’exception de contournement des Mesures Techniques de Protection à des fins d’interopérabilité. Il a consacré le droit de créer et d’utiliser un logiciel libre pour lire des contenus protégés par DRM.

Dans le but d’informer du danger que présente ces systèmes pour les utilisateurs et les développeurs de logiciels libres, l’April a soutenu la Journée Mondiale contre les DRM. 
Cette journée a été également soutenue a l’international par des organisations comme la Electronic Frontier Foundation aux USA et le Open Rights Group au Royaume Uni.