TOOLinux

Le journal du Libre

Technologie : l’écart salarial entre les hommes et les femmes se confirme

lundi 9 avril 2018

L’étude annuelle du site Hired souligne désormais que les inégalités salariales des talents français de la technologie restent identiques à celles rencontrées aux Etats-Unis. Les détails.

Cette troisième édition montre que les écarts de salaires des talents de la technologie à Paris sont plus élevés pour les hommes dans 63 % des cas par rapport à leurs homologues féminins.

Ces chiffres sont comparables aux tendances observées dans les métiers de la technologie aux Etats Unis, où, comme en France, on remarque que dans 63 % du temps, à postes équivalents, les candidats masculins se voient offrir des salaires plus élevés que leurs homologues féminins.

D’après cette enquête, les inégalités salariales hommes/femmes dans les métiers de la technologies à l’international s’accentuent encore plus dans des villes comme Londres où les hommes reçoivent des offres plus hautes que les femmes dans 65 % des cas avec un écart moyen de 7 %.

Toronto au Canada, est en tête des inégalités selon Hired avec des offres de salaires favorisant les candidats masculins dans 69 % du temps avec des écarts de salaires à responsabilités égales de 9 %.

« Le sujet de rémunérations équitables quelles que soient les candidats est un véritable enjeu sociétal. Ce qui nous a surpris, c’est que malgré l’attention récurrente apportée à ce sujet, les chiffres n’évoluent pas vraiment. En effet, rien ne semble avoir vraiment changé depuis notre rapport précédent en 2017. »

Antoine Garnier-Castellane, Directeur du bureau français de Hired.

EdTech : le plus grand écart

Les femmes se voient proposer en moyenne 4 % de moins que leurs homologues masculin pour un même poste dans une même entreprise. Les entreprises travaillent à améliorer le flux de candidats avec un nombre plus équilibré de candidats masculins et féminins postulant pour un même rôle. En un an, on remarque une amélioration de 7 %.

Plus de la moitié des femmes travaillant dans le secteur de la technologie savent qu’elles sont payées moins que les hommes dans des rôles similaires et sont conscientes que ce phénomène est constant dans toute leur carrière.

L’industrie de l’EdTech montre le plus grand écart de salaires. En moyenne, les femmes travaillant dans le secteur de la EdTech sont rémunérées 10 % de moins que leurs homologues masculins. En règle générale, les responsabilités marquant le plus d’inégalités salariales sont les rôles dans les data analytiques, dans le design, et le software engineering.

- Source : Hired