TOOLinux

Le journal du Libre

Tristan Nitot : "Face à Longhorn, Mozilla offre du concret"

mercredi 9 juin 2004

"La traduction des logiciels est un souci bien plus important en Europe qu’aux USA, où la version en anglais suffit pour tout le monde", confie Tristant NITO. Pour mener à bien cette traduction, la Fondation européenne a mis en place un processus contrôle de qualité. Preuve éclatante de cette organisation, "la traduction de notre site en 4 langues pour l’instant".

Et les chiffres sont éloquents : "MS-Office est traduit en 34 langues, Windows XP est traduit en 47 langues, Mozilla est disponible en 59 langues, et des dizaines d’autres sont en cours de préparation".

Que les logiciels soient excellents, c’est une chose, "mais ça ne suffit pas à convaincre les grands comptes et les administrations", ajoute-t-il, "qui veulent savoir qui contacter pour demander de l’aide sur des grands déploiements ou le rajout de fonctionnalités".

Un utilisateur de Linux, NITOT ? Entre-autres : un portable sous Windows et une machine de bureau sous Linux. Pas question de sectarisme, l’homme prône la pluralité : "je donnerais peut-être un avantage aux logiciels Libres qui fonctionnent sur toutes les plates-formes, car ils permettent à l’utilisateur de Windows de goûter aux joies du Libre très facilement. Mention spéciale pour OpenOffice.org et pour Mozilla, donc".

Journal du Net / Développeur