TOOLinux

Le journal du Libre

Un audit vert des applications en SaaS

jeudi 31 janvier 2013

Le Green IT est désormais une tendance de fonds dans l’environnement IT des entreprises. S’il existe déjà des labels et directives sur les parties "infrastructures et matériels", les logiciels développés par les éditeurs et les intégrateurs sont aujourd’hui des contributeurs significatifs à une consommation d’énergie sans cesse en croissance et au renouvellement accéléré des postes de travail et des serveurs. Pourtant, aucune norme n’existait à ce jour pour mesurer l’éco-conception d’un logiciel.

Le projet « CODE VERT » - porté notamment par KaliTerre et Tocea mais aussi Sigma et l’école d’ingénieurs ICAM de Nantes - a pour objectif de développer un référentiel de bonnes pratiques de conception logicielle plus respectueuse de l’équilibre environnemental depuis la phase de création jusqu’à sa suppression.

Ce service, disponible dès ce premier trimestre 2013, supportera les principales technologies utilisées sur le web : Java, PHP, Javascript et HTML/CSS.

La plate-forme reposera sur la suite Scertify et un référentiel de plus de 150 règles "green".