TOOLinux

Le journal du Libre

Un nouveau BullSequana XH2000 bientôt livré à l’Université du Luxembourg

vendredi 7 février 2020

Atos a, début 2020, signé un contrat de 4 ans pour fournir son supercalculateur BullSequana XH2000 sous Linux à l’Université du Luxembourg, dans le monde de la recherche. Quelle ambition ?

Ce supercalculateur nommé « AION » va permettre à l’université d’accélérer ses recherches. Le BullSequana XH2000 (qui fut en 2018 le premier supercalculateur lancé par Atos à prendre en charge les processeurs AMD) permettra aux chercheurs d’accéder à une capacité de calcul 1,5 fois supérieure, avec une performance théorique maximale de 1,7 PetaFlops, en complément du cluster actuel.

La livraison du supercalculateur AION est prévue pour le premier semestre 2020.

Le système d’exploitation fourni par le BullSequana est Red Hat Entreprise Linux avec la suite BullSequana X SuperComputer.

Calcul intensif et big data

Le supercalculateur (en architecture Open Sequana) sera utilisé par les chercheurs de l’Université et ses partenaires européens pour accélérer les recherches qui reposent sur du calcul intensif et de l’analyse Big Data à grande échelle.

Cela comprend des développements en matière de physique des particules, science des matériaux, chimie théorique, sciences de la terre, prévisions météorologiques numériques, astrophysique, cryptologie, intelligence artificielle et simulations économiques.

« Avec l’arrivée du système ‘AION’, la capacité globale de notre infrastructure HPC sera augmentée – à la fois en termes de calcul (totalisant 2,8 PetaFlops avec les deux systèmes) et de stockage partagé (jusqu’à 10 PetaBytes). Cela consolide l’ambition de l’Université, qui souhaite offrir une infrastructure de recherche de pointe aux scientifiques du Luxembourg, et permet d’anticiper l’arrivée du futur supercalculateur luxembourgeois MeluXina dans le contexte du projet EURO-HPC » - Sébastien Varrette, co-Directeur du service Calcul Haute Performance à l’Université du Luxembourg.