TOOLinux

Le journal du Libre

Un test de la distribution FreeSpire 1.0

mardi 22 août 2006

Première impression : une appréciation positive de l’installateur graphique, élégant et rapide (10 à 15 minutes). La premier démarrage (2’40 pour l’auteur,ce qui est long) présente quelques questions de configuration et options de réglages ; ensuite, le bureau se charge et présente une interface homogène, jouant sur les couleurs bleu et vert. L’homogénéité de l’interface est également constatée dans les applications qui composent le système : d’OpenOffice à GAIM en passant par Firefox et LPhoto, etc. L’éditeur a profité de l’occasion pour distribuer à plus grande échelle ses applications maison comme LSongs ou LPhoto.

Si FreeSpire ne semble pas égaler Ubuntu et SUSE Linux en terme d’ergonomie et de convivialité pour le rédacteur de LinuxForum, la vélocité du système reste, bien qu’acceptable, également derrière celle d’un système Debian et Ubuntu - Ndlr : Linspire est également un système basé sur Debian -.

Deux versions sont proposées. La première ne contient que des logiciels et formats libres. La seconde est, de l’aveu de l’éditeur, "file friendly" ; elle embarque des logiciels compatibles MP3, Windows Media, Real, QuickTime, Java et Flash. Egalement du voyage, "Click’n’Run", le service (payant) d’installation d’applications supplémentaires.

L’auteur de l’article apprécie la disponiblité de la version OSS qui devrait selon lui permettre à Freespire de gagner "une meilleure réputation parmi les utilisateurs de Linux" : nous trouvons cette remaraque absurde. Un système Linux doit correspondre aux besoins des utilisateurs et ouvrir aux formats ouverts et libres, non plaire à une communauté restreinte...

- "Freespire 1.0 Review"

- http://www.freespire.org/