TOOLinux

Le journal du Libre

Une alternative à Gmail se prépare pour 2020, en Suisse

lundi 24 février 2020

En attendant Qwant Mail, le suisse Infomaniak prépare une alternative gratuite à Gmail et Slack. Le service sera intégré à kDrive, service de cloud privé lancé début février.

Une alternative à Gmail se prépare pour 2020, en Suisse, chez Infomaniak

Infomaniak a le vent en poupe partout en Europe. L’entreprise en croissance (32% l’an dernier) compte à ce jour plus de 130 collaborateurs. Elle termine à peine le lancement de son cloud collaboratif kDrive, dont nous vous parlions ici, et de SwissTransfer.com (alternative à WeTransfer) - 20 millions de téléchargements à ce jour - que se prépare déjà la suite. L’inspiration est toute trouvée : GSuite et Office365, mais en version éthique et privée.

Alternative à Gmail au Q3 2020

La société basée à Genève annonce qu’elle proposera dès le troisième trimestre 2020 des adresses email gratuites qui permettront de synchroniser facilement contacts et calendriers sur tous les appareils. Les internautes souhaitant utiliser une alternative à Gmail, Yahoo ! ou encore Outlook pourront ainsi gratuitement bénéficier de cette solution "indépendante et développée entièrement en Suisse".

Ce n’est pas une première dans le pays, puisque Protonmail propose déjà une offre gratuite (limitée), mais sans possibilité de synchroniser aisément ses contacts et ses rendez-vous. La raison : le cryptage de toutes les communications rendant impossible la synchronisation via les protocoles classiques.

Une messagerie de type Slack

Pour les entreprises, l’offre comprendra une messagerie instantanée comme celle de Slack sera incluse avec l’offre de courriel. "L’intégralité de ces communications seront stockées dans des datacenters sécurisés et respectueux de la vie privée", précise l’hébergeur.

Stockage, e-mail : des services plus intégrés

Proposer une alternative à Office365 et GSuite ne s’improvise pas et nécessite une coordination entre tous les services : stockage, agenda, courriel, messagerie. Infomaniak confirme devoir créer de nouvelles synergies pour que les produits soient complémentaires.

Infomaniak proposera également de l’espace de stockage (object storage) et une infrastructure à la demande (IaaS).

La feuille de route 2020

Dans une communication plutôt offensive, la société d’hébergement annonce la couleur des projets qui vont animer cette année 2020 :

- Terminer la refonte du WorkSpace (2e trimestre)
- Une alternative gratuite à Gmail (3e trimestre)
- Une messagerie instantanée de type Slack
- Un assistant de création et de configuration (mails, contacts et agendas)
- Faciliter la création et l’évolution des sites (sitebuilder et staging)
- Réduire les émissions de CO2 et préparer un futur datacenter
- Proposer de l’espace de stockage scalable et sécurisé (object storage)
- Élargir l’offre Cloud avec de l’infrastructure à la demande (IaaS
- Rendre l’API d’Infomaniak publique

Un nouveau datacenter

L’hébergeur travaille sur l’élaboration de son prochain datacenter qui verra le jour fin 2022. Ce dernier récupérera 100% de la chaleur produite pour chauffer un quartier d’immeubles à Genève, en Suisse : "Cela devrait nous permettre dépasser l’efficience du datacenter le plus récent, dont l’indicateur d’efficacité énergétique (PUE) est déjà inférieur à 1.1, soit l’un des plus bas au monde", précise Boris Siegenthaler, CEO.

En 2020, Infomaniak, qui compense déjà la totalité de ses émissions de CO2 à 200% via myclimate.org et utilise exclusivement de l’énergie renouvelable certifiée, entend encore réduire son impact environnemental en réutilisant ses anciens serveurs, le tout sans affecter la performance de ses services.