TOOLinux

Le journal du Libre

Une informatique plus "audacieuse" en 2012 ?

vendredi 2 décembre 2011

Pour identifier les axes prioritaires des DSI pour 2012, PwC a mené une étude indépendante des priorités informatiques des fournisseurs européens de services de télécommunication.

Cette étude montre que la majorité des DSI (60%) consacrent actuellement plus de la moitié de leur budget d’exploitation à la ‘maintenance’.

Ce problème va devenir une priorité majeure pour 2012. Les DSI vont réagir par une utilisation plus stratégique de l’externalisation et de la standardisation.

Afin de diminuer leurs propres frais de gestion et de lutter contre la pénurie immédiate de compétences internes spécialisées, les directeurs informatiques auront de plus en plus recours à l’externalisation de plusieurs activités en 2012, dont la gestion du réseau et des pannes ainsi que la gestion des approvisionnements et des commandes.

88% des DSI prévoient une mise à niveau de leurs systèmes de CRM en 2012, ce qui leur permettra de se concentrer sur des besoins et des projets plus stratégiques et générateurs de revenus, tels que des applications de portail ou de contenus.

La facturation, la médiation et le reporting seront de plus en plus effectués en interne, permettant ainsi aux DSI de rester au plus près des activités et des données qui structureront leur entreprise.

Les DSI chercheront également à se désengager des applications développées sur mesure, qui entraînent souvent des dépassements de budgets importants et nécessitent plus d’intégration ainsi qu’une gestion plus délicate.

Plus des deux tiers (67%) des applications développées sur mesure sont livrées avec un dépassement de budget “substantiel” (sur les 74% qui dépassent le budget prévu), selon l’étude de PwC commanditée par Oracle.

A l’inverse, dans 52% des cas, le déploiement des progiciels de gestion commerciale standards du marché coûte finalement moins que le budget prévu.

Les DSI sont convaincus que cette tendance à la standardisation (95% prévoient d’accroître le recours aux progiciels de gestion commerciale du marché en 2012) leur apportera plus de souplesse et leur permettra d’activer ou de désactiver plus facilement beaucoup des partenariats qu’ils cherchent à nouer avec des médias ou des fournisseurs de contenus. Elle limitera également les coûts induits par la maintenance d’anciens systèmes restrictifs qui peuvent également représenter des charges de fonctionnement aussi problématiques que coûteuses dans un secteur qui connaît des opérations rapides de fusions et acquisitions.

L’utilisation accrue des progiciels de gestion commerciale standards du marché en 2012 associée à leur plus faible coût de possession permettront aux DSI de mieux cibler leur budget sur les activités génératrices de croissance.