TOOLinux

Le journal du Libre

WengoPhone NG en version bêta brise les frontières entre les messageries et la téléphonie IP

vendredi 19 mai 2006

Nous vous parlions de la version Alpha de WengoPhone cette semaine. Aujourd’hui, la filiale de Neuf Cegetel propose une version bêta publique de son application IM/VoIP multiplateforme.

Sur le site OpenWengo.org, une première version bêta est déjà disponible pour Windows, Linux (.DEB/.RPM) et MacOS X (PPC/Intel). WengoPhone NG est une complète réécriture du logiciel WengoPhone Classic capable de gérer n’importe quel fournisseur SIP (standard libre) - qu’il s’agisse de Wengo, Gizmo ou d’autres prestataires - et intégrant la bibliothèque LibGAIM, permettant donc aux utilisateurs du logiciel de communiquer (pour l’instant uniquement par messagerie instantanée texte/fichiers) avec MSN, Yahoo ! Messenger, AIM, iChat, Jabber et Google Talk. "Nous proposons d’avoir un seul logiciel et une seule liste de contact pour tous les interlocuteurs", a déclaré à Reuters David Bitton, directeur général de Wengo. "Si mes interlocuteurs utilisent Yahoo, MSN ou Skype, ç’est leur choix mais je veux une seule application pour parler avec eux", a-t-il ajouté.

Contrairement à Skype, Wengo adopte la voie opensource pour son développement. Ainsi, Wengo discute actuellement avec des opérateurs fixes et mobiles et des groupes de médias pour leur proposer son système en marque blanche et met son logiciel à disposition de la communauté du logiciel libre. Pour l’heure, le WengoPhone est utilisé par Neuf Cegetel dans le cadre d’une offre permettant aux possesseurs de combinés GSM-Wifi de téléphoner gratuitement vers les numéros fixes en utilisant leur modem ADSL ou les bornes Wifi gratuites.

Wengo, qui a enregistré 2,5 millions d’euros de perte nette en 2005 pour un chiffre d’affaires de 600.000 euros, prévoit de dégager un résultat net positif fin 2007.