TOOLinux

Le journal du Libre

Automobile : le nécessaire interfaçage entre DMS et SI constructeurs

mardi 10 novembre 2020

La transformation de l’industrie automobile n’est plus aujourd’hui un concept ou un projet à mener à long terme. En effet, dans un climat toujours plus concurrentiel où chaque marque cherche à se distinguer et à offrir toujours plus de qualité, d’innovation et de services à ses clients, les concessions automobiles connaissent de profondes mutations qui vont bien au-delà des changements visibles dans les showrooms.

En ce sens, l’usage du numérique est aujourd’hui une nécessité absolue et amène les constructeurs à repenser les systèmes de gestion dans leur ensemble.

S’appuyer sur des infrastructures ouvertes et performantes

Sur ce point, il convient tout d’abord de préciser que les systèmes métiers appelés DMS sont au cœur des processus de gestion courante et de transformation numérique des concessions automobiles. Dans ce contexte, le marché est en plein bouleversement avec des mouvements importants (changement de solutions, recherche d’offres de nouvelle génération…). Il s’agit donc d’un marché de renouvellement massif. Mais comment faire un choix éclairé ? Rappelons tout d’abord que mettre en place un DMS n’a de sens que dans la durée, donc attention à faire un bon choix qui structurera toutes ses opérations de gestion.

C’est précisément sur ce point qu’il est nécessaire de s’appuyer sur un système ouvert qui pourra être connecté à des environnements et solutions tiers pour être alimenté en données à valeur ajoutée. Il sera ainsi possible de piloter finement différentes opérations quotidiennes comme le suivi des interventions sur les véhicules, la comptabilité, l’analytique, l’accès aux extraits de comptes, la gestion des moyens de paiement et des immobilisations, etc.

Prendre en compte le pilotage de l’activité dans son ensemble

Les distributeurs peuvent ainsi accéder à des dispositifs globaux pour piloter leurs tâches de gestion et mener à bien leur transformation digitale en s’appuyant sur des outils éprouvés et respectant toutes les normes en vigueur (métiers, réglementaires, etc.). Ainsi, depuis des solutions de gestion du marché, les utilisateurs pourront exploiter les données du DMS déployé et réaliser leurs actions de manière centralisée. Toutes ces opérations seront alors effectuées de manière transparente depuis les solutions de gestion et sans aucune manipulation complexe pour les collaborateurs des concessions.

De l’après-vente au département commerce en passant par les équipes administratives et de gestion, la concession automobile entre donc dans une nouvelle ère. Forts de ces éléments et de l’évolution des modes de communication et d’intervention avec les clients, partenaires et sous-traitants, les concessions accélèrent leur transformation digitale à grande échelle. Il est donc essentiel de bien intégrer ces changements de fond et de piloter finement son activité en s’appuyant sur des infrastructures évolutives, ouvertes et toujours disponibles. Ce faisant, les distributeurs et réparateurs pourront réellement élever leur qualité de service et s’adapter aux nouveaux usages de la profession.

- Joseph Aulagnon chez Porsche Informatik France