TOOLinux

Le journal du Libre

Avec Stream, CentOS devient la branche "en amont" de Red Hat

jeudi 10 décembre 2020

Vous appréciez CentOS pour sa stabilité et ses fondations solides ? Attention, le projet change de cap l’an prochain. CentOS Stream deviendra une branche de développement de Red Hat. Voici ce qui va changer.


Fin 2021, CentOS aura changé de direction. La distribution va profondément muter dans les mois à venir, comme l’ont confirmé les responsables du projet ce mardi :

"L’avenir du projet CentOS est CentOS Stream. Au cours de l’année prochaine, nous allons passer de CentOS Linux à CentOS Stream, qui précèdera de peu RHEL. CentOS Linux 8 cessera fin 2021. CentOS Stream prendra alors le relai après cette date, servant de branche amont (développement) de Red Hat Enterprise Linux."

Red Hat dispose aujourd’hui de deux projets communautaires totalement différenciés. D’un côté, Fedora. De l’autre, CentOS. CentOS va donc remplir un nouveau rôle dans l’écosystème dans un an, avec un tout nouveau nom de baptême, CentOS Stream. La différence est de taille : l’OS considéré jusqu’ici comme stable et sécurisé deviendra bientôt la distribution "avant-garde" de Red Hat Entreprise Linux.

La feuille de route vers CentOS Stream est connue :

- Le support de CentOS Linux 8 basé sur Red Hat Entreprise Linux 8 cessera fin 2021 ;
- Le cycle CentOS 7 continuera lui jusqu’à la fin de l’année 2024, comme prévu ;
- Après la fin de CentOS Linux 8, la nouvelle identité CentOS Stream sera la norme.

Pour Red Hat, "CentOS Stream constitue le futur de Linux en entreprise". Ce changement fondamental de cap, fortement commenté depuis son annonce en septembre 2019, vise, pour la filiale d’IBM, à introduire une "plus grande diversité et complémentarité des projets". Outre CentOS Stream, les utilisateurs pourront opter pour Fedora Project, Red Hat Universal Base Image et RHEL Developer Subscription.

Pour Abhishek Prakash (Itsfoss), Red Hat vient de "tuer CentOS tel qu’on l’a connu", ajoutant : "la stabilité ne sera clairement plus le critère numéro un". Sur Twitter, nixcraft va encore plus loin, estimant que le scénario du rachat de Sun par Oracle se répète avec IBM et Red Hat.