TOOLinux

Le journal du Libre

Brave a introduit un partitionnement de l’état du réseau

vendredi 24 décembre 2021

Le network-state partitioning fait son apparition dans Brave. Un outil de plus pour lesutilisateurs du navigateur contre les techniques de suivi en ligne.

Brave incluait déjà un stratégie de partitionnement du stockage DOM, une protection contre les formes les plus courantes de traçage en ligne. Désormais, des protections sont ajoutées contre les formes de suivi moins courantes et plus sophistiquées.

Tout cela est possible grâce à ce que l’on appelle le partitionnement de l’état du réseau, qu’on doit visiblement à l’équipe de Chromium, même si Brave veut aller clairement au-delà. Les ingénieurs de Brave ont ainsi réalisé un travail important de test, de déploiement et d’extension de ces fonctionnalités de partitionnement.

Appliqué aux navigateurs Web, le "cloisonnement" est une technique visant à améliorer la confidentialité sur le Web. Il permet de se défendre contre le suivi en ligne en plaçant chaque site dans sa propre zone indépendante et isolée, empêchant ainsi que ce que vous faites sur un site puisse être relié à ce que vous faites ailleurs.

Une défense par partitionnement réussie permet ainsi à votre navigateur de charger du code et des ressources provenant de traqueurs en ligne sans que ces derniers puissent vous identifier ou vous suivre sur plusieurs sites.

Si le sujet vous intéresse, vous pouvez consulter ce long article de blog rédigé en anglais, où vous trouverez également un comparatif entre les navigateurs, évidemment très favorable à Brave, toujours disponible sur Windows, macOS, Linux, Android et iOS.