TOOLinux

Le journal du Libre

Choisir son modem et son routeur en Europe, l’appel de la VTKE

lundi 4 avril 2022

Le modem routeur est bien souvent imposé par le fournisseur d’accès à internet. C’est souvent le cas en France et en Belgique. Une alliance de constructeurs européens milite pour le libre choix du routeur et publie une enquête.

Les normes de connexion en VDSL, en fibre optique et en câble ont beau être parfaitement standardisées pour la bonne interopérabilité, les opérateurs continuent de fournir aux abonnés leurs "propres" modems et routeurs. Or, "les internautes ne veulent pas que leur fournisseur d’accès Internet (FAI) leur impose le terminal qu’ils doivent utiliser pour leur connexion Internet", selon une enquête menée par l’alliance VTKE (qui compte dans ses rangs notamment Gigaset et AVM/Fritz !box).

Le sondage a été mené en Allemagne, en Autriche, en Belgique, en Finlande, en Italie, aux Pays-Bas et en Espagne. En Belgique, où la liberté de choix du routeur est actuellement en discussion auprès du régulateur, pas moins de 77 % des internautes souhaitent pouvoir choisir eux-mêmes le terminal pour la connexion Internet. Idem en Autriche et en Espagne, où la législation n’est toujours pas adaptée.

"En Allemagne, en Finlande, en Italie et aux Pays-Bas, les consommateurs peuvent choisir librement leurs terminaux du fait de réglementations spécifiques", précise la VTKE. La Finlande a été le premier pays à appliquer cette mesure, en 2014. 61 % des sondés comptent choisir (à nouveau) leur propre terminal la prochaine fois qu’ils changeront d’appareil. 45 % seulement louent un terminal au FAI.

Aux Pays-Bas, la réglementation a été introduite très récemment (janvier 2022), et l’on constate que 35 % des consommateurs prévoient d’acheter leur propre appareil lors du prochain changement. 45 % opteraient pour un appareil du FAI ; 20 % n’ont pas encore pris de décision.