TOOLinux

L’actu Linux et Open Source au quotidien

Cloud hybride : Red Hat veut augmenter la valeur en temps réel des données IoT

lundi 1er mars 2021

Red Hat, IBM et l’allemand Siemens annoncent une nouvelle initiative de cloud hybride. Siemens va adopter Red Hat OpenShift pour sa plateforme MindSphere.

"En un mois, un seul site de fabrication peut générer plus de 2.200 téraoctets de données", selon un rapport IBM. Pourtant, la plupart des données ne sont pas analysées. Pour y remédier, Siemens Digital Industries Software appliquera l’approche de Cloud hybride ouvert d’IBM, basée sur Red Hat OpenShift, pour étendre la flexibilité de déploiement de la solution de l’allemand, baptisée MindSphere.

Cette nouvelle collaboration va capitaliser sur un Cloud hybride conçu pour fournir une solution ouverte, flexible et plus sécurisée aux fabricants et aux gestionnaires d’usine. Objectif : tirer une valeur en temps réel des données opérationnelles.

C’est quoi MindSphere ?

MindSphere est une solution utilisée par les entreprises pour collecter et analyser en temps réel les données de capteurs provenant de produits, d’usines, de systèmes et de machines, ce qui permet aux utilisateurs d’optimiser les produits, les actifs de production et les processus de fabrication tout au long de la chaîne de valeur pour créer un jumeau numérique en temps réel.

Pourquoi Red Hat OpenShift ?

Avec la plateforme Kubernetes Red Hat OpenShift comme architecture privilégiée en local, les clients auront la liberté d’exécuter les solutions MindSphere localement, dans un Cloud privé, ou dans de futures applications via un modèle hybride, multicloud.

Cette offre permet à Siemens et IBM et à leurs clients de "conserver un contrôle physique total de leurs données pour mieux répondre aux exigences réglementaires et en matière de confidentialité des données", explique le communiqué officiel.