TOOLinux

Le journal du Libre

De C à Rust : le projet Arti de Tor passe la seconde

mercredi 6 avril 2022

Arti est un projet destiné à créer un client Tor intégré et fonctionnel en Rust. Il est loin d’être prêt à remplacer l’implémentation principale de Tor en C, mais semble se dessiner comme l’avenir du navigateur sécurisé. La version 0.20 est sortie.

Le mois dernier, la version 0.1 indiquait que les API de haut niveau d’Arti étaient majoritairement stables et prêtes à être intégrées expérimentalement dans d’autres projets. Ce 4 avril, une version 0.2 a été publiée, qui renforce encore cette conviction.

"Du point de vue de l’utilisateur, la plupart des changements apportés à cette version d’Arti visent à améliorer les performances et la fiabilité. Nous avons commencé à faire des expériences sur différents types de problèmes de réseau, et nous avons amélioré le comportement d’Arti sur les réseaux uniquement IPv6 et sur de nombreux types de défaillance du réseau. Nous utilisons également moins de mémoire pour le stockage des répertoires (de l’ordre de plusieurs mégaoctets dans un client en fonctionnement).
La nouvelle fonctionnalité la plus visible pour l’utilisateur est l’option dns_port (comme le DnsPort de Tor) que vous pouvez utiliser pour envoyer certains types de requêtes DNS via Tor. "

Attention, Arti n’est pas encore prêt à être utilisé en production, mais vous pouvez le tester en tant que proxy SOCKS ou en tant que bibliothèque intégrable. Si vous avez installé Arti (avec cargo install arti, ou directement depuis un dépôt cloné), vous pouvez l’utiliser pour démarrer un simple proxy SOCKS pour établir des connexions via Tor avec cette instruction :

$ arti proxy -p 9150

Le projet a été lancé en juin 2021. La version 1.0.0 est prévue pour septembre 2022. Vous pouvez suivre l’évolution sur Gitlab.