TOOLinux

L’actu Linux et Open Source au quotidien

DevOps : la solution open source Opstrace rejoint Gitlab

jeudi 16 décembre 2021

GitLab annonce cette semaine l’acquisition de Opstrace, une entreprise qui édite une suite d’outils d’observabilité. Objectif de la transaction : répondre à la demande des utilisateurs en matière de monitoring des performances.

Selon la dernière enquête DevSecOps 2021 de GitLab, la moitié des professionnels du domaine de l’exploitation déclarent que leurs équipes utilisent entre deux et cinq outils de surveillance, tandis que 28 % n’utilisent aucun outil de surveillance.

La plateforme DevOps GitLab s’offre donc Opstrace et sa solution d’observabilité open source. Elle sera ainsi la première à inclure une solution d’observabilité open source intégrée dans ce que l’on appelle le cycle de vie DevOps.

La technologie Opstrace sera intégrée à l’étape GitLab Monitor et sera disponible (activée par défaut) pour les utilisateurs de GitLab SaaS et Self-Managed.

L’observabilité en question

Question : on évoque le terme observabilité, mais de quoi parle-t-on exactement ? L’observabilité est une approche de monitoring logicielle orientée sur la prise de mesures, de registres et d’enregistrements. Le système analyse les données brutes pour déterminer les facteurs de performance des applications en production.

Opstrace propose une approche unique de l’observabilité en intégrant des outils de surveillance open source indépendants tels que Prometheus, Cortex et Grafana dans une plateforme d’observabilité installable qui peut facilement être exécutée sur une infrastructure de base.

Pourquoi cette acquisition

GitLab prévoit que cette acquisition fournira une plateforme d’observabilité prête à l’emploi, testée et intégrée, déployée dans la plateforme DevOps de GitLab.

"GitLab pense que les organisations n’auront plus à choisir entre un service SaaS coûteux dont la tarification ne correspond pas aux objectifs de leur organisation, et une solution d’observabilité à monter soi-même à l’aide de composants open-source", peut-on lire dans le communiqué officiel et dans la déclaration d’acquisition.