TOOLinux

Le journal du Libre

DuckDuckGo sera aussi un navigateur web

mardi 19 avril 2022

Après la version mobile, DuckDuckGo se lance dans un nouveau chantier : un navigateur de bureau axé sur la protection de la vie privée. La version macOS est déjà avancée. L’édition Windows arrivera plus tard et Linux n’est pas exclu.

On le savait depuis fin décembre 2021. DuckDuckGo préparait un navigateur web. Une version de développement en bêta privée vient d’être lancée. Elle est accessible pour macOS uniquement, sur invitation.

La version macOS mise sur Webkit

Pour regagner un peu de vie privée lorsqu’on passe son temps sur internet, les solutions de manquent pas : Brave et Vivaldi sont construits autour de Chromium et Tor fait partie de la galaxie Firefox.

Le navigateur web de bureau de DuckDuckGo pour macOS est basé lui sur Webkit et Safari. Pourquoi ce choix ? "DuckDuckGo pour Mac n’est pas basé pas Chromium (ou quoi que ce soit d’autre). Au lieu de cela, nous utilisons le moteur de rendu fourni avec macOS, qui est créé par Apple et le même moteur de rendu que celui utilisé par Safari", explique le blog officiel. "Techniquement, nous n’avons pas à "forker" de code. Nous utilisons simplement une API fournie par macOS."

Autre objectif : la rapidité. "En utilisant le moteur de rendu de site web intégré à votre ordinateur (le même que celui utilisé par Safari), et en bloquant les trackers avant leur chargement (contrairement à tous les principaux navigateurs), vous obtiendrez une navigation vraiment rapide. Nous sommes déjà plus rapides que Chrome sur certaines performances graphiques (en utilisant le benchmark Motion Mark 1.2.) et comme avantage supplémentaire, en bloquant les trackers, DuckDuckGo utilise environ 60% de données en moins que Chrome".

Les fonctionnalités principales

Les principaux avantages de DuckDuckGo par rapport à ses concurrents sont les suivants :

DuckDuckGo active la confidentialité par défaut, ne serait-ce qu’en utilisant par défaut le moteur de recherche de l’entreprise, mais aussi grâce à un bloqueur de trackers et d’une nouvelle protection contre les pop-ups de cookies (déjà compatible avec la moitié des sites web).

Le bouton Fire permet d’effacer ses traces et ses données.

Le chiffrement intelligent intégré fait en sorte que vous naviguiez par défaut sur la version chiffrée (HTTPS) d’un site Web.

La protection des e-mails est également disponible (autre fonctionnalité en bêta).

Des fonctionnalités de synchronisation entre les appareils sont prévues dans le courant de la phase bêta, comme l a gestion des mots de passe, la gestion des onglets et des signets.

Un inconvénient de la version bêta à signaler. Pas de prise en charge des extensions à ce stade. "Il s’avère que les extensions les plus populaires sont les gestionnaires de mots de passe et celles qui vous protègent des publicités. Nous avons donc intégré ces fonctionnalités à notre application, ce qui présente des avantages en termes de confidentialité, de sécurité, de rapidité et de simplicité".

Open Source ?

L’application Mac deviendra open source après la période bêta, comme DuckDuckGo l’a déjà fait pour ses applications iOS et Android. Un grand nombre de nos protections intégrées de la vie privée présentes dans cette version sont déjà ouvertes et open source.

Télécharger DuckDuckGo for Mac

Pour rejoindre la liste d’attente privée du navigateur DuckDuckGo :

- Téléchargez l’application mobile DuckDuckGo (ou mettez à jour la dernière version).
- Ouvrez Paramètres > DuckDuckGo for Desktop
- Appuyez sur "Rejoindre la liste d’attente privée".

Lorsque vous obtiendrez un code d’invitation, vous recevrez une notification de l’application. Cette notification vous permettra d’obtenir un code d’invitation et un lien vers la page de téléchargement.

Cela concerne uniquement macOS à ce stade.

Windows et Linux

DuckDuckGo choisit de travailler avec les outils fournis par les systèmes d’exploitation. La future version Windows devrait donc être développée sur base de Microsoft Edge (lui-même basé sur Chromium), à moins que DuckDuckGo ne choisisse de faire renaître Safari sur Windows.

Quid de Linux ? Pas tout de suite, indique le blog officiel : "À terme, nous aimerions également prendre en charge Linux, mais nous nous concentrons pour l’instant sur Mac et Windows".

- Lisez également "Safari sous Linux : les navigateurs et projets autour de Webkit"